Où acheter des bitcoins sans se faire arnaquer ? Comment investir sur le bitcoin ?

Vous souhaitez investir sur le bitcoin ? Investissement à très forts risques ! Les arnaques sur ce sujet étant nombreuses, il convient donc de ne pas acheter ses bitcoins auprès du premier site Internet venu, mais d’opter pour des achats sur des plateformes réglementées, dûment déclarées auprès de l’AMF.

Publié le , mis à jour le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

 Bitcoin : opportunité d’achat ou de vente ?

Le cours du bitcoin revenu sur le seuil des 30.000$. La Chine freine les ardeurs portant sur le bitcoin, pourtant étant le principal pays de son essor. Ce pays souhaitant sans doute laisser la place a sa cryptomonnaie nationale. De son record à 63.000$, le bitcoin est donc revenu sous les 30.000$ en ce mois de juin 2021. Ce retour sous le seuil de 30.000$ sonne comme un signal d’achat pour certains investisseurs avertis, un signal de vente et de méfiance pour d’autres, à vous de voir.

 Acheter des bitcoins ?

Vous le savez. Le bitcoin est une cryptomonnaie, dont la cotation en dollars peut très fortement varier. Cette volatilité est extrême et amplifiée par de forts mouvements spéculatifs. Personne ne peut déterminer la valeur intrinsèque d’un bitcoin. Sa contre-valeur en dollars est donc complètement soumise aux courants spéculatifs. Personne ne peut dire que son cours en dollars peut être de 100.000$ ou de seulement 100$ dans 10 ans. Aucune détermination de la valeur intrinsèque du bitcoin ne peut exister. Par ailleurs, le bitcoin ne produit aucun rendement, au contraire d’autres investissements, à l’instar des actions par exemple. C’est pourquoi certains s’hasardent à comparer le bitcoin à un actif comme l’or, qui ne sert également aucun rendement. Mais cette comparaison est plus que fantaisiste. L’or est un actif tangible, utilisable dans l’industrie, les bijoux, etc., et incontournable dans certaines utilisations. Le bitcoin peut être remplacé par une autre cryptomonnaie, basée sur une blockchain également. Comparer le bitcoin à l’or, aux marchés actions, n’a aucun sens.

 Avide de gains rapides ? Méfiance !

Le bitcoin fait couler beaucoup d’encre. Les sondages se succèdent et les Français sont attirés par les gains rapides. 14% des Français souhaitent acheter des bitcoins, et 4% d’entre eux en auraient déjà achetés. De nombreux spéculateurs auraient déjà miser sur le bitcoin, via des produits dérivés (Options, CFD ou autre). Dans ce dernier cas, investir sur un CFD sur le bitcoin ne revient absolument pas à acheter du bitcoin. Il s’agit d’un produit dérivé, vous n’achetez pas dans ce cas du bitcoin, mais un produit financier dont le sous-jacent est basé sur le cours de change du bitcoin en dollars, ce qui n’a rien à voir.

 ETF et CFD sur le bitcoin ?

Attention, les ETF sont des fonds, et les CFD des produits dérivés. De même les néobanques proposant d’investir sur des "bitcoins" à l’instar de Revolut ne vous permettent pas de détenir des bitcoins, mais un produit financier (ETF) répliquant le cours du bitcoin. Vous spéculez donc dans ce cas sur le cours du bitcoin mais n’en détenez pas. Dans tous ces cas, vous n’achetez donc pas réellement des bitcoins, mais vous investissez sur des produits financiers dont le cours est indexé sur le cours du bitcoin en dollars. Cela ne revient donc pas du tout au même, que d’acheter des bitcoins. Le seul avantage de ces produits financiers reste que vous pouvez prendre position à la vente sur ces produits, pour jouer la baisse du cours du bitcoin.

 Où acheter réellement des Bitcoins ?

Comme ce monde du bitcoin est assez sulfureux, il est donc préférable de passer via des plateformes réglementées pour effectuer ses transactions. Ainsi, pour le marché français, toute plateforme s’adressant aux épargnants Français doit être dûment habilitée par l’AMF.

 L’AMF veille

Depuis le 18 décembre 2020, il est obligatoire pour les plateformes françaises ou étrangères de cryptomonnaies qui adressent une clientèle française d’être enregistrées auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Si 18 sociétés ont obtenu le précieux sésame auprès de l’AMF, CoinHouse est la première entité à avoir été enregistrée auprès de l’AMF à partir de mars 2020.
Un PSAN doit obligatoirement être enregistré auprès de l’AMF pour pouvoir proposer les services de conservation de crypto-actifs (c’est-à-dire la conservation de vos clés privées par un prestataire sur actifs numériques et sa capacité de les utiliser pour votre compte), d’achat/vente de crypto-actifs contre des monnaies ayant un cours légal, d’échange d’actifs numériques contre d’autres actifs numériques ou l’exploitation d’une plateforme de négociation d’actifs numériques. L’AMF a ainsi pu procéder à un certain nombre de contrôles, dont l’honorabilité et de la compétence des dirigeants et le respect de la règlementation relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme par le prestataire de services sur actifs numériques (uniquement pour les services de conservation de crypto-actif et d’achat/vente de crypto-actifs contre des monnaies ayant un cours légal).

 Agrément AMF de PSAN (prestataire de services sur actifs numériques)

L’AMF tient à jour une liste blanche des PSAN que vous devez impérativement consulter avant d’effectuer la moindre opération sur des crypto actifs numériques. Si l’entité via laquelle vous souhaitez effectuer une opération n’apparaît pas dans cette liste, passez votre chemin. Cette activité est illégale.

 Liste blanche AMF des PSAN au 23 juin 2021

Toutes ces plateformes habilitées ne permettent pas l’achat et la revente de bitcoin. Le fait de proposer simplement la conservation d’actifs numériques impose d’être enregistré auprès de l’AMF.

N° AMFSociétésN° Registre du Commerce (RCS)
E2020-001 COINHOUSE SAS 815254545
E2020-002 COINHOUSE CUSTODY SERVICES SAS 843699455
E2020-003 LGO EUROPE SAS 844846683
E2020-004 STACKINSAT SAS 880242649
E2020-005 SHEELDMARKET SAS 878929405
E2020-006 BITPANDA GMBH FN423018k
E2020-007 SATOSHI DEV SAS / COMPTOIR DES CYBERMONNAIES 842440596
E2020-008 EMMANUEL MANAGEMENT SAS 852990639
E2021-009 BYKEP SAS (anciennement KEPLERK BLOCKCHAIN SAS) 834983330
E2021-010 HEXADIGITAL SAS / BITCOIN AVENUE 841746308
E2021-011 PAYMIUM SAS 533264800
E2021-012 DIGITAL EXCHANGE SAS / ZEBITEX 882241573
E2021-013 DIGITAL BROKER SAS / ZEBITCOIN 882040314
E2021-014 LEONOD SARL 849566559
E2021-015 2525 VENTURES B.V. / LITEBIT 63661438
E2021-016 JUST MINING SAS 829840735
E2021-017 DESKOIN SAS 842129785
E2021-018 KAMIX SAS 849505979

 Risques des plateformes non enregistrées

Quels sont les risques à garder ses cryptomonnaies sur une plateforme non enregistrée auprès de l’AMF ? Une plateforme non enregistrée, qui ne respecte pas les règles établies par l’AMF et l’ACPR, exerce désormais une activité illégale en France entraînant un risque pénal pour ses dirigeants. Votre banque peut à tout moment décider de bloquer les transferts de fonds depuis et vers une plateforme qui n’est pas conforme à la législation. Vous prenez donc le risque de ne jamais pouvoir récupérer vos plus-values.

 Acheter du bitcoin à quel prix ?

Vous le savez le cours du bitcoin est hautement volatile. À vous de choisir le bon moment selon vous. Mais rassurez-vous, vous n’allez pas acheter 1 bitcoin au cours actuel, mais une partie décimale du bitcoin. À l’instar de cents pour l’euro, vous pourrez acquérir des satoshis. 1 bitcoin = 100 millions de satoshis. Vous devez également intégrer le fait qu’en achetant du bitcoin, vous prenez indirectement un risque de change, si vous souhaitez un jour sortir de la boucle bitcoin. Logiquement cela ne devrait pas être le cas, mais si vous souhaitez revendre vos bitcoins, vous prenez également un risque de change. Le bitcoin cotant en dollars, en effectuant des transactions finales en euros, un cours de change supplémentaire euro/dollars s’applique.


Il est conseillé de n’investir sur le bitcoin qu’une très faible partie de votre capital (moins de 0.5% !). Ne moyennez jamais vos achats sur le bitcoin. Acheter régulièrement des bitcoins n’est pas recommandé. Cette stratégie, largement pratiquée sur les indices actions (ETF), n’étant gagnante que sur des actifs dont la probabilité de hausse est forte à long terme. Avec le bitcoin, personne ne peut prédire de sa longévité. Moyenner ses achats sur des cours baissiers pourrait ainsi vous conduite simplement à tout perdre.

 Déclaration fiscale

Toute détention d’actifs numériques doit faire l’objet d’une déclaration lors de la déclaration annuelle de revenus. Un formulaire spécifique est fourni par l’administration fiscale. Les plus-values réalisées sur les cryptoactifs sont imposables. Les pertes financières constatées sur les cryptoactifs ne sont pas compensables.

 Fiscalité des plus-values

Les plus-values réalisées sur les cryptoactifs, dont fait partie le bitcoin, sont imposables sur le revenu, dès le premier euro, au taux de 30% (flat tax) par défaut (’article 150 VH bis du Code Général des Impôts). Pour les contribuables faiblement imposés sur le revenu (tranche marginale à 11% ou en-dessous), une intégration au régime général des impôts (IR) est possible sur option, les prélèvements sociaux sur les plus-values restent dues. Aucune déduction de pertes financières antérieures de même nature ne peuvent être compensées.

AVERTISSEMENT sur le BITCOIN Investir sur le Bitcoin constitue un investissement à très hauts risques, réservés aux investisseurs avertis, dont le capital peut être intégralement perdu sans nuire à leur aisance financière. La spéculation sur le bitcoin est telle que la variation du cours du bitcoin peut être extrême, en très peu de temps. Le Bitcoin est la cible de nombreuses arnaques à l’investissement. N’investissez sur le bitcoin que via des plateformes dûment habilitées pour le marché français, sans quoi, vous n’auriez aucun recours juridique acceptable en cas de fraudes. La négociation sur CFD ne convient pas à tout type d’investisseur. Le trading avec effet de levier amplifie toujours les gains et les pertes. Le service d’exécution d’ordres sur CFD au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Un compte expert présente un risque élevé et peut aboutir à des pertes excédant votre capital investi.

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également