Bourse : comprendre les termes techniques...

Crédit : stock.adobe.com

Publié le

Finance : comment comprendre une analyse technique ?

De plus en plus de particuliers débutants se lancent sur les marchés boursiers. Malgré la quantité impressionnante d’informations disponibles sur internet, ces derniers se lancent souvent dans le bain sans connaître les termes qui leur permettraient de lire une analyse technique classique...

Voici un petit extrait d’’une analyse technique de TEC sur le titre ALCATEL-LUCENT disponible sur le site Fortuneo.fr.

"Le MACD est positif mais inférieur à sa ligne de signal. La dynamique en cours est interrompue. Dans le cas où le MACD deviendrait négatif, le repli des cours pourrait se poursuivre. Les indicateurs de puissance, comme le RSI, ne nous donnent pas d’indications particulières à court terme. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. "

Pour un profane, ce texte est incompréhensible. Il est composé de tant de sigles et de termes techniques qu’il est impossible à déchiffrer.
Voici donc une "traduction" de ce texte.... en français !

Le MACD

"Le MACD est positif mais inférieur à sa ligne de signal. La dynamique en cours est interrompue. ", devient :

"L’analyse graphique des cours du titre ALCATEL-LUCENT permet d’identifier une tendance positive mais inférieure à la moyenne des cours sur les 9 derniers jours. La dynamique en cours est interrompue"

[(Le lexique boursier :

La MACD (Moving Average Convergence Divergence, ou convergence et divergence des moyennes mobiles), représente l’écart entre une moyenne mobile exponentielle de long terme (une tendance à long terme), généralement 26 périodes, et une moyenne mobile exponentielle de court terme (une tendance à court terme), généralement 12 périodes.

Elle est comparée à une moyenne mobile exponentielle de 9 périodes qu’on appelle la "ligne de signal". Lorsque la MACD coupe à la hausse la ligne de signal, c’est signe qu’il faut acheter le titre observé.)]

"Dans le cas où le MACD deviendrait négatif, le repli des cours pourrait se poursuivre." , devient :

"Si une tendance négative de l’analyse des courbes se dégage, la baisse des cours pourrait se poursuivre"

Le RSI

"Les indicateurs de puissance, comme le RSI, ne nous donnent pas d’indications particulières à court terme" , devient :

"A court terme, aucun élément ne permet de savoir si le mouvement observé va s’essouffler"

[(Le lexique boursier :

Le RSI (Relative Strenght Index) est un indicateur qui permet de calculer la "puissance" d’un mouvement, sa capacité à durer. Le RSI est compris entre 0 et 100 et chaque extrémité représente des situations de "surachat" ou de "survente". Un mouvement est donc "solide" lorsqu’il se rapproche de 50. )]

Les indicateurs stochastiques

"Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir." , devient :

"La comparaison de l’évolution actuelle des cours avec les évolutions passées ne permet pas de définir une tendance franche pour les jours à venir."

[(Le lexique boursier :

L’indicateur stochastique est un outil de comparaison boursier créé dans les années 50 par George Lane. Il permet, à l’image du RSI d’identifier les périodes de "surachat" et "surventes", mais il utilise les plus haut et les plus bas dans son calcul, plutôt que des moyennes. Cet indicateur est utilisé pour déterminer à quel moment les cours risquent de se retourner. )]

Au final, même la "traduction" peut paraître alambiqué, et on pourrait résumé l’analyse par cette simple phrase :

"l’évolution du cours ? On en sait rien..."

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.