Vivendi : +19%, l’annonce de l’entrée en Bourse d’Universal Music dope le cours

Le titre du géant français des médias Vivendi s’envolait de près de 20% lundi matin à la Bourse de Paris, après qu’il a annoncé samedi vouloir mettre en Bourse d’ici la fin de l’année sa filiale Universal Music Group (UMG) et en distribuer 60% du capital à ses actionnaires.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

L’action Vivendi s’envole après l’annonce de l’entrée en Bourse d’Universal Music

Après avoir étésuspendu quelques minutes à l’ouverture, le titre Vivendi décollait de 16,48% à 30,40 euros vers 10H10 , dans un marché en hausse de 1,02%. Dans son sillage, l’action Bolloré montait de 13,13% à 4,10 euros. UMG, basée à Santa Monica (Californie) avec un catalogue allantdes Beatles à Rihanna, fait partie des "majors" dominant le marché mondial de la musique, avec la japonaise Sony et l’américaine Warner.
"Les grands actionnaires institutionnels de Vivendi réclament depuis plusieurs années la scission ou la distribution d’UMG pour diminuer la décotede conglomérat de Vivendi ", a expliqué le groupe samedi dans un communiqué. Le directoire de Vivendi s’était fixé une valorisation minimum de 30 milliards d’euros pour sa "major". C’est sur cette base que le géant internet chinois Tencent vient de monter à 20% du capital d’UMG, a-t-il remarqué, signalant également "la demande de nouveaux investisseurs à des prix potentiellement supérieurs". Vivendi compte introduire sa pépite sur la bourse d’Amsterdam.
Le groupe Vivendi, contrôlé par l’homme d’affaires Vincent Bolloré (près de 30% des parts), restera propriétaire de 20% d’UMG, et proposera lors d’une assemblée générale le 29 mars la distribution de 60% restant à ses actionnaires via un dividende exceptionnel. Selon une note d’analyse d’OddoBHF, il s’agit d’une opération "naturellement positive pour Vivendi" et qui "s’inscrit dans un contexte plus large de simplification des structures Bolloré, Vivendi et donc UMG".
"En 2022, Vivendi devrait donc être recentré sur toutes ses autres principales filiales (Groupe Canal+, Editis et Havas principalement) et ses participations minoritaires (UMG, Lagardère, Mediaset, Prisa, Spotify et probablement de nouvelles)", poursuit l’analyste.
Vivendi est cité parmi les acquéreurs potentiels de tous les médias dont la cession est envisagée actuellement, notamment le groupe M6, également propriétaire de la radio RTL.

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également

Bourse : une alerte ? faut-il se mettre à l’abri ? Cela ne se déroule pas comme prévu, les comptes sont pas bons Kévin !

En quelques jours seulement, la météo a viré à l’orage sur les marchés financiers. Il aura donc fallu la révélation de deux indicateurs américain (emploi (...)

#Bitcoin Crypto écologie : Tesla n’accepte plus les Bitcoin comme moyen de paiement, car trop polluants

Sans réelle surprise, tant son patron Elon Muisk adore se jouer des médias et des effets d’annonces, Tesla met un terme à la possibilité de régler (...)

Nouveau record de particuliers investisseurs actifs en bourse au premier trimestre 2021

L’AMF, le gendarme de la bourse, confirme le regain d’intérêt des particuliers pour l’investissement en bourse. Les performances haussières des (...)

Résultats Crédit Agricole au premier trimestre 2021 : +171% de bénéfices, 1.75 milliards d’euros

Belle reprise ! Le Crédit Agricole effectue la meilleure progression des banques au premier trimestre 2021. Attention toutefois, cette excellente (...)

NFP (NonFarm Payroll) / Emploi USA : encore un très bon chiffre et c’est le début d’une baisse assurée des indices actions !

Quand les indicateurs économiques sont bons, c’est mauvais signe pour les marchés financiers. Logique ! Depuis que tout le système financier est (...)

Bourse, déconfinement oblige, les indices actions ont eux aussi fortement envie de partir vers le Sud

Baisses marquées des indices actions ce jour. Comme attendu, la spéculation win-win-win semble avoir un trop abusé des bonnes nouvelles. Un petit (...)