Tournée vers les Etats-Unis, la Bourse de Paris clôture sans prendre aucun risque (0%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2Tournée vers les Etats-Unis, la Bourse de Paris clôture sans prendre aucun risque (0%)2

L’indice CAC 40 a perdu lundi 0,06 point à 4.845,18 points, dans un volume d’échanges très faible de 2,7 milliards d’euros. Vendredi, le marché parisien avait reculé de 0,94%.

La cote parisienne a ouvert en légère hausse, mais n’a pas trouvé l’impulsion pour persévérer dans cette voie, l’attentisme prenant vite le dessus.

Alors que les investisseurs étaient dans l’attente d’undiscours de Donald Trump devant le Congrès mardi soir, ses déclarations à la Maison-Blanche devant les journalistes lors d’une rencontre lundi avec des gouverneurs ont créé un peu de volatilité en fin de séance.

"A la veille de son discours devant le Congrès, le président américain a brouillé un peu les cartes" peu avant la clôture des places européennes, avec des déclarations qui créent "une phase de flottement où chacun essaie d’interpréter ce qu’il veut dire", a souligné Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

Le président américain a proposé lundi "une hausse historique" des dépenses militaires dans le prochain budget fédéral - 54 milliards de dollars, selon un responsable de l’administration- tout en annonçant une "importante réduction" de l’aide internationale.

"Dans un marché plus sensible aux déclarations politiquesde la Maison-Blanche qu’aux données macroéconomiques, ces propos ont généré des interrogations et renforcé l’attentisme", a relevé M. Baradez.

Du côté des valeurs, Sopra Steria a pris 5,63% à 119,20 euros profitant d’une hausse de 78,2% de son bénéfice net, le groupe ayant dépassé ses objectifs pour l’année.

TechnipFMC a gagné 0,89% à 30,65 euros. Devenu en janvier TechnipFMC à la faveur de sa fusion avec l’américain FMC Technologies, Technip a publié ses derniers résultats en solo, conformes à ses prévisions pour 2016.

Euronext a perdu 2,16% à 39,99 euros, pénalisé par la déclaration de l’opérateur boursier londonien LSE qui a jugé dimanche "hautement improbable" qu’il puisse respecter les conditions posées par la Commission européenne pour sa fusion avec l’allemand Deutsche Börse, ce qui risque de faire échouer l’ensembledu projet.

Total a reculé de 1,04% à 47,24 euros après l’annonce de la cession d’activités au Gabon à la société franco-britannique Perenco, pour un montant d’environ 350 millions de dollars .

abx/ef/LyS

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.