Résultats EDF 2013 : des chiffres encourageants au premier semestre

Crédit : stock.adobe.com

Publié le

Résultats EDF 2013 : des chiffres meilleurs qu’attendus

Le Groupe affiche une nouvelle fois une performance solide au premier semestre avec des résultats opérationnels en forte hausse et une structure financière renforcée.

L’EBITDA s’élève à 9 698 millions d’euros, en croissance organique de 6% par rapport au premier semestre 2012. Cette croissance est portée par la France (croissance organique de 6,6%) qui a bénéficié de bonnes conditions d’exploitation caractérisées par un climat froid associé à des prix de marché favorables ainsi qu’une forte progression de la production hydraulique.

Elle s’explique également par l’Italie grâce à la bonne performance de
l’activité électricité et aux succès de l’arbitrage du contrat gaz algérien déjà annoncé en avril 2013 et de la nouvelle renégociation du contrat qatari en juillet 2013.

Au Royaume-Uni, hors effet de la revalorisation à la juste valeur du bilan d’acquisition de British Energy, l’EBITDA ressort en croissance organique de 2,8%.

Le segment Autre international, avec un EBITDA en baisse organique de 6,9%, continue d’être pénalisé par les conditions économiques et régulatoires défavorables en Belgique et en Pologne.

L’EBITDA du segment Autres activités de 1 015 millions d’euros inclut la bonne performance d’EDF Trading et des activités de production d’EDF Énergies Nouvelles, mais a été marqué par une moindre contribution des autres activités du segment, qui avaient bénéficié d’effets positifs au premier semestre 2012 sans équivalent en 2013.

Résultats EDF 2013 : un résultat net en hausse

Le résultat net part du Groupe s’élève à 2 877 millions d’euros, en hausse de 3,5% par rapport au premier semestre 2012. Il intègre des éléments non récurrents pour un montant de -191 millions d’euros à comparer à un montant de -177 millions d’euros au premier semestre 2012. Retraité de ces éléments non récurrents, le résultat net courant progresse de 3,8% à 3 068 millions d’euros.

Le plan d’économies Spark se déploie avec environ 360 millions d’euros réalisés à fin juin 2013, soit 35% de l’objectif fixé, en ligne avec la trajectoire prévue. Ces économies ont un impact positif sur l’EBITDA grâce à la maîtrise des charges opérationnelles. Elles traduisent également les efforts d’optimisation des investissements engagés par le Groupe depuis le début de l’année.

L’engagement a concerné l’ensemble des entités du Groupe avec 57% des économies réalisées en France et 43% à l’international, dont 19% au Royaume-Uni.

Le Groupe confirme son objectif d’1 milliard d’euros d’économies pour l’année 2013.

[(Les chiffres clefs

  • EBITDA : 9,7 Mds€, +6,9% dont 6% de croissance organique.
  • Résultat net courant : 3,1 Mds€, +3,8%.
  • Résultat net part du Groupe : 2,9 Mds€, +3,5%.
  • Edison : nouvelles renégociations relatives aux contrats gaz algérien et qatari en juillet 2013.
  • Spark : 360 millions d’euros d’économies réalisées, en ligne avec la trajectoire 2013.
  • Ratio d’endettement financier net / EBITDA : 2x contre 2,4x au 31 décembre 2012.

)]

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.