Pétrole : les cours devraient encore grimper cette semaine

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Les contrats à terme perdaient 0.6% à New York, stoppant ainsi leur avancée sur la semaine qui est encore de 2.7%. Le contrat d’octobre sur le WTI perdait 95 centimes à $45.80 le baril alors que celui-ci avait repris 1.1% la veille à $46.75. Le contrat sur le Brent lui perdait seulement 20 centimes à $50.48 le baril à Londres. La prime entre les deux homologues était de $4.04.

Le chiffre de l’emploi pourrait inciter ou non la FED à augmenter ses taux d’intérêts cette année. La réunion a lieu du 16 au 17 septembre. Une augmentation des taux pourra alors soutenir le dollar et cela pourrait rendre beaucoup moins attrayant les produits libellés en dollars.

Le pétrole est resté très volatile cette semaine après la plus importante hausse sur trois jours consécutifs jamais enregistrée depuis 25 ans.

Pétrole : les cours devraient encore grimper cette semaine Le Venezuela et la Russie sont parvenus à un accord sur des initiatives pour apporter de la stabilité au marché. Le ministre de l’énergie russe a déclaré qu’une baisse de la production pour une hausse des prix à court terme ne pourrait remédier à régler le problème sur du plus long terme. Le Venezuela aurait emprunté 5 milliards de dollars à la Chine cette semaine pour augmenter sa production, un pays qui souffre de ses faibles marges depuis la chute des prix.

Lundi soir, le rapport de l’OPEP avait fait craindre un éventuel changement de politique des pays membres, ce qui avait alimenté le fort rebond. Pourtant, ce rebond de trois jours a été stoppé avec le retour des inquiétudes sur la croissance chinoise après la publication du PMI manufacturier qui a montré que l’activité s’était encore contractée sur le mois d’août. Rappelons que l’OPEP a décidé en juin dernier de garder un niveau de production très élevé.

La Libye a enregistré un déficit budgétaire de 3,3 milliards de dollars au cours des sept premiers mois de 2015, la production de pétrole a chuté et la faiblesse des prix du pétrole a pesé. Le pays était en négociation avec les nations unies pour former un gouvernement d’union cette semaine.

Les stocks de brut américains ont augmenté de 4.67 millions à 455.4 millions la semaine dernière.. La production a quant à elle diminué pour une quatrième semaine à 9.22 millions de barils par jour aux Etats-Unis. Les stocks de brut américains restent près de 100 millions de barils au-dessus de la moyenne saisonnière de cinq ans.

D’après le sondage hebdomadaire Bloomberg, 43% des analystes interrogés étaient baissiers sur le WTI alors que seulement 28% se plaçaient haussier pour la semaine à venir.

Sur les métaux précieux, le raffermissement du dollar depuis une semaine rend l’once d’or moins attractive malgré les craintes sur le ralentissement de la croissance mondiale. Le rapport sur l’emploi américain vendredi sera le principal catalyseur pour l’or cette semaine, puisqu’il influencera la décision de la FED quant à une éventuelle remontée des taux d’ici à la fin de l’année. L’or perdait ce matin 0.1% à $1124.22 l’once.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.