Offre d’achat d’Euronext : la Bourse d’Oslo invite d’autres acteurs à se manifester

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Offre d’achat d’Euronext : la Bourse d’Oslo invite d’autres acteurs à se manifester

Le conseil d’administration de la Bourse d’Oslo "a décidé d’inviter les parties concernées susceptibles d’être intéressées par la possibilité de faire une offre" sur ses actions "à participer à un processus d’offre", précise l’opérateur scandinave dans un communiqué publié sur son site internet.

"Le processus aura désormais lieu en janvier", souligne-t-il, ajoutant que le conseil d’administration "a l’intention d’organiser des réunions avec Euronext et d’autres parties intéressées avant de diffuser son évaluation et ses recommandations aux actionnaires".

Contacté par l’AFP, Euronext a indiqué ne pas faire de commentaire sur cette annonce, tout comme l’opérateur boursier allemand Deutsche Börse.

L’opérateur boursier paneuropéen a révélé le 24 décembre son intention de soumettre une offre publique d’achat de 625 millions d’euros pour acquérir la Bourse d’Oslo à la suite d’un processus d’enchères.

"Tous lesopérateurs boursiers significatifs en Europe", mais également des places américaines, ont été approchés, et "notre offre a été retenue", à l’issue de cette enchère qui est arrivée à son terme "il y a quelques jours", avait alors expliqué Stéphane Boujnah, le directeur général d’Euronext, lors d’un entretien téléphonique.

Le conseil d’administration de la Bourse d’Oslo avait déclaré pour sa part qu’il allait "évaluer l’offre et faire une recommandation aux actionnaires quand l’offre [serait] présentée", en janvier 2019.

Quelques jours plus tard, Euronext avait indiqué avoir reçu le soutien de 50,6% des actionnaires de la place norvégienne, contre 49,6% lors de la première annonce.

Le titre de l’opérateur européen, coté à Paris, réagissait peu vendredi. A 15H15 l’action s’adjugeait 0,20% à 50,55 euros.

Letitre Oslo Bors s’échangeait pour sa part à 141 couronnes norvégiennes, contre 110 couronnes (11,05 euros) quelques jours avant l’offre d’Euronext.

Né en 2000 de la fusion des Bourses d’Amsterdam, de Bruxelles et de Paris, Euronext a acquis la Bourse de Lisbonne en 2002, avant de passer sous l’étendard de l’américain NYSE en 2007. De nouveau indépendant depuis 2014, il a finalisé l’intégration de la Bourse de Dublin en mars dernier.

jra/soe/LyS