Nouvelle séance apathique à la Bourse de Paris (-0,20%) en attendant 2017

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2Nouvelle séance apathique à la Bourse de Paris (-0,20%) en attendant 20172

L’indice CAC 40 a perdu 9,54 points à 4.838,47 points, dans un volume d’échanges très limité de 1,4 milliard d’euros. La veille, il avait fini stable .

Après un démarrage en baisse, la cote parisienne a un temps tenté de se hisser dans le vert mais sans y parvenir.

Malgré l’atonie des dernières séances, la place navigue néanmoins toujours à ses plus hauts niveaux annuels et au-dessus du seuil symbolique des 4.800 points.

L’importante poussée du mois de décembre qui a vu l’indice gagner plus de 300 points a donc été préservée par des investisseurs soucieux de terminer positivement 2016.

"Les investisseurs ne sont pas disposés à prendrebeaucoup de risques en cette toute fin d’année. Cela se ressent dans la légère baisse du marché, les volumes très bas et les valeurs les plus délaissées qui sont celles considérées comme les plus risqués, à savoir les cycliques, les bancaires et les matières premières", a expliqué à l’AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion.

"A l’inverse les secteurs les plus défensifs comme l’alimentation ou l’immobilier ont été recherchés", a-t-il ajouté.

Selon lui, "tout le monde campe sur ses positions après la large hausse dumois de décembre qui permet au marché de terminer positivement l’année, ce qui était loin d’être gagné tant 2016 a été difficile".

Les quelques statistiques de la journée, à savoir des inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis en baisse moindre que prévu, ou la hausse des crédits accordés par les banques au secteur privé en zone en novembre, n’ont pas changé la donne.

Sur le plan des valeurs, les valeurs immobilières comme Unibail-Rodamco (+1,36% à 223,20 euros) et Klépierre (+0,93% à 36,99 euros) ou de l’alimentation à l’instar de Carrefour (+0,60% à 22,73 euros) et Danone (+0,47% à 59,53 euros) ont été recherchées.

A l’inverse, les banques comme Société Générale (-0,82% à 46,36 euros), BNP Paribas (-1,32% à 59,85 euros) et Crédit Agricole (-1,22% à 11,74 euros) ou les titres cycliques les plus sensibles à la conjoncture tel Renault (-0,93% à 84,34 euros) ou Valeo (-1,46% à 54,09 euros) ont reflué.

Sanofi a fini à l’équilibre (+0,08% à 76,21 euros). Le groupe français et Boehringer Ingelheim pourront conclure leur vaste accord d’échanges d’actifs à condition que le groupe allemand cède cinq activités de sa division animale aux Etats-Unis, a annoncé la Commission fédérale américaine du Commerce.

Airbus a reculé de 0,57% à 62,36 euros, après qu’Emirates a annoncé jeudi un accord avec Rolls-Royce sur une "question technique" liée aux réacteurs des Airbus A380et confirmé avoir reçu un avion nouvellement équipé cette semaine.

abx/sl/aro

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.