Marchés actions fermés, jour de la publication des stats sur l’emploi US

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

A l’exception du Dax qui a cédé 0.28% à 11 967.39 points, les principales places ont grappillé du terrain hier au sein de cette semaine écourtée. Avant les chiffres de l’emploi aux Etats-Unis aujourd’hui, les investisseurs sont restés prudents. En effet, deux événements géopolitiques continuent d’agiter l’actualité. Tout d’abord, les négociations à Lausanne autour du programme nucléaire iranien préoccupent toujours les investisseurs même si un accord de principe semble avoir été trouvé. . L’autre point majeur reste bien évidemment l’actualité autour du dossier grec. Les négociations devraient reprendre la semaine prochaine en raison du weekend de Pâques.

fl{}fl Le CAC 40 a grappillé 0.24% à 5 074.14 points, tout comme le FTSE qui s’est adjugé 0.35% à 6 833.46 points. Wall Street a opéré un léger rebond hier. Le Dow Jones a gagné 0.37% à 17 763.24 points, le S&P500 0.35% à 2 066.96 points et le Nasdaq 0.14% à 4 886.94 points. Ce matin, la Bourse de Tokyo a glané 0.63% à 19 435.08 points.

Ce matin, la Bourse de Tokyo a progressé de 1.46% à 19 312.79 points. Les principales places européennes sont attendues en très légère hausse ce matin à l’ouverture. Les investisseurs scruteront aujourd’hui notamment la balance commerciale américaine ainsi que les commandes industrielles.

2FOREX2

Hier la monnaie unique a prolongé son trend haussier profitant ainsi de l’appétit pour le risque des investisseurs. Le renforcement de l’euro découle notamment du compte rendu de la BCE qui n’estime pas une mise en place de nouvelles mesures nécessaire. Ainsi, les opérateurs de marché ont bien accueilli l’optimisme de la BCE quant à la situation économique de la zone euro. Dans ce contexte, l’EUR/USD a tendu vers sa résistance numéro 3 à 1,0957$ et a flirté avec le seuil symbolique de 1,09$. Après avoir marqué une pause aux encablures des 1,0864$, le cross EUR/USD reprend son appréciation et se dirige une nouvelle fois vers les 1,09$. Pour cette journée, les principaux marchés seront fermés mais les cambistes resteront attentifs au rapport mensuel sur le marché de l’emploi aux Etats Unis. Ce rapport qui sera communiqué à 14h30, devrait impacter la parité EUR/USD.

Le billet vert a eu un regain d’intérêt de la part des investisseurs au détriment de la livre sterling. En effet, hier, le GBP/USD s’est déprécié et s’est traité en dessous de son point pivot fixé à 1,4809 $. Par la suite le GBP/USD a réussi à se ressaisir et a rebondi aux encablures des 1,4798 et a tendu vers le seuil symbolique des 1,4850$. A son plus haut, la parité s’est échangée à 1,4862$. Actuellement le cross se traite à 1,4837$, soit à quelques pips du niveau des 1,4850$.

Le dollar continue de s’affaiblir face au yen. Durant la journée d’hier, l’USD/JPY est resté dans un range compris entre 119,64 et 119,70. Actuellement le cross évolue aux encablures des 119,69 yens.

2MATIERES PREMIERES2

Les marchés des matières premières avec en premier lieu, ceux du pétrole , étaient dans l’attente de l’accord-cadre sur le nucléaire iranien conclu hier à Lausanne. Les grandes puissances - Etats Unis, Grande-Bretagne, Chine, France, Allemagne, Russie - et l’Iran ont conclu un accord cadre qui constitue une étape fondamentale sur la voie d’un accord final d’ici au 30 juin. Les principaux points appelés « paramètres » de cet accord sont tous considérés comme nécessaires c’est-à-dire « rien n’est accepté tant que tout n’est pas accepté ». Au-delà des points techniques, il faut retenir que l’Iran accepte de voir ses installations nucléaires civils et ses mines d’uranium constamment sous contrôle l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA). Les sanctions américaines et européennes seront levées dès que le respect de ses engagements par l’Iran aura été certifiée par l’AIEA. Il en va de même pour les résolutions de l’ONU.

Rappelons que l’Iran réalise 4% de la production mondiale de pétrole et que ses stocks sont très importants du fait des sanctions qui l’empêche d’exporter. Une levée durable des sanctions internationales pourrait apporter un nouveau flux de baril dans un marché déjà saturé, ce qui pourrait augmenter la pression baissière sur les ocurs du baril.

Ce matin le baril Sweet light Crude échéance mai 2015 s’échange à 49,50$ en hausse de 0,73% alors que le Brent même échéance s’échange à $55,13 en hausse de 0,33%.

De son côté, l’once d’or se stabilise sur les 1200 usd à 1201,31 usd sans véritable tendance. Les cambistes sont attentifs au point de résistance de 1216 usd et au support de 1180 usd.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.