Manipulation de cours de Vinci : l’incroyable naïveté des médias

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2L’AMF a lancé une enquête, Vinci a porté plainte contre X2

La fausse information relayée par nombre de médias a eu comme effet la chute rapide du cours de bourse de l’action Vinci (-18%). Le faux démenti suivant aura permis de faire une bonne partie du chemin inverse et de regagner près de toute la perte. Cet aller-retour est probablement un coup pour ramasser de fortes plus-values sur des instruments à fort levier, telles que les options, dans les deux sens.

C’est seulement par la suite que Vinci s’est exprimé pour indiqué que le marché a été victime de fausses informations sur la société. Aucun système de Vinci n’a été pénétré, ni usurpé. Seuls les médias et les opérateurs de marché ont été trompés, faisant une belle place à leur naïveté.

2Des signes évidents de tromperie n’ont pas éveillés les soupçons des médias2

Ce qui paraît sidérant est la totale naïveté des différents médias et agences de presse ayant relayé ces fausses informations.

- Communication importante d’une société durant les heures de cotation ?

Pour que cette tromperie fonctionne, il faut qu’elle ait lieu durant les heures de cotation. Sinon, la société aurait eu largement le temps d’informer le marché de l’arnaque. En effectuant cette diffusion durant les heures d’ouvertures de la place de Paris, c’est s’assurer d’un effet immédiat, sans possibilité de l’arrêter.

Sauf qu’aucune société du CAC 40 ne communique des informations importantes pendant les heures de cotation.

- Appeler le correspondant officiel d’une société du CAC40 sans avoir son n° dans son répertoire, est-ce bien prudent ?

Cela ressemble étrangement à l’arnaque des fausses demandes de virement. Si la vérification a bien eu lieu par les agences de presse, ces dernières se sont adressées à une personne se faisant passer pour le responsable de la société. Il suffit de communiquer un faux numéro de téléphone dans le communiqué de presse et espérer que les agences de presse n’ont pas de répertoires téléphoniques. Visiblement, c’est le cas.

Vérifier par un appel téléphonique une information contenue dans un courriel, en utilisant le n° de téléphone indiqué dans ce même courriel, c’est tout de même le comble de la naïveté. En faisant cela, qu’espérez-vous vérifier ?

- Une url du site Vinci fantaisiste, les certificats ne servent pas à rien !

Par ailleurs, comment se faire berner aussi facilement pour la prétendue url du site Vinci, en allant consulter une fausse page aux couleurs de Vinci sur un faux site. Les sites officiels des grandes sociétés possèdent un certificat (HTTPS). Le fait de disposer de ce certificat permet aux internautes de s’assurer que le site est bien l’officiel. (https://www.vinci.com et non http://vinci.group comme indiqué dans le faux communiqué de presse).

- Le nom du directeur financier cité pour faire part de son licenciement

Le fait qu’un collaborateur d’une société soit licencié est possible. Par contre, l’annoncer nommément est pour le moins surprenant. Ce premier pourrait se retourner contre la société pour des poursuites judiciaires. Son nom n’a pas à être cité, son image étant impactée.

-  Des auditeurs externes de renom passent au travers de 3.5 milliards d’euros de malversation ?

Une malversation comptable de plus de 3.5 milliards d’euros et les auditeurs externes n’auraient rien vu ? Ce communiqué ne pouvait être définitivement être qu’un fake.

2Voici le communiqué de presse reçu, le 22 novembre 2016 à 16:052

Ce communiqué de presse est un faux.

Nouveau communiqué de presse VINCI

Rueil Malmaison, 22 Novembre 2016

VINCI lance une révision de ses comptes consolidés pour l’année 2015 et le 1er semestre 2016

Vinci a annoncé aujourd’hui son intention de réviser ses comptes consolidés pour l’exercice 2015 ainsi que pour le premier semestre 2016. Les résultats d’un audit interne mené par le groupe Vinci ont en effet révélé que certains transferts irréguliers avaient été effectués des dépenses d’exploitation vers le bilan, en dehors de tous principes comptables reconnus. Le montant de ces transferts s’élèverait à 2.490 millions d’euros pour l’exercice comptable 2015 et 1.065 millions d’euros pour le premier semestre 2016. Selon l’audit interne les résultats opérationnels réels seraient de 1.225 millions pour 2015 et de 641 millions pour le premier semestre 2016. Le groupe reporterait donc une perte nette pour 2015 ainsi que pour le premier semestre 2016.

Vinci a rapidement informé ses auditeurs externes (KPMG Audit et Deloitte & Associés) de la découverte de ces transferts. Le 21 Novembre, KPMG a informé Vinci qu’au vu de ces irrégularités, son audit des comptes consolidés de l’année 2015 et du premier semestre 2016 ne sauraient être valides.

Vinci publiera des comptes non audités pour l’exercice 2015 ainsi que pour le premier semestre 2016 dès que possible. Une fois que le nouvel audit sera achevé, Vinci publiera de nouveaux comptes audités pour les deux périodes. Le groupe a par ailleurs lancé une révision complète des règles internes au sein de sa direction financière.

La compagnie a licencié Christian Labeyrie, directeur général adjoint et directeur financier de Vinci.

Vinci a informé l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) de ces événements.

La révision des résultats opérationnels pour 2015 et 2016 devrait rester sans conséquence sur la trésorerie du groupe et n’affectera ni les clients ni les prestations du groupe Vinci.

« Notre équipe de direction est très choquée par ces découvertes », a dit Xavier Huillard, Président-Directeur Général de Vinci. « Nous nous engageons à ce que Vinci respecte les plus hauts standards éthiques dans la conduite des affaires du groupe ».

« Nos clients ainsi que nos employés doivent garder confiance en la viabilité du groupe Vinci et en son engagement sur le long terme. Nos services ne sont en aucun cas affectés par ces événements et notre engagement à satisfaire les besoins de nos clients reste une priorité. Les rumeurs qui circulent sur une procédure d’insolvabilité sont totalement fausses » a ajouté le Président Directeur Général de Vinci. « Nous nous engageons à mettre en place les changements nécessaires au sein du Groupe ».

Le groupe Vinci tiendra une conference de presse demain.

Contact médias

Paul-Alexis Bouquet

Tél. : +33 (0) [NDLR : faux numéro de portable]

http://www.vinci.group/vinci.nsf/fr/communiques/pages/20161122-1557.htm

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.