Lourde chute des indices boursiers (CAC -2.13% DAX -3.45%) : les investisseurs redécouvrent ce que le mot crise veut dire

Crédit : stock.adobe.com

Publié le

Ce qui devait arriver...

"Le marché prend la mesure à travers les résultats de plusieurs sociétés de l’ampleur des difficultés économiques passées et celles de la reprise", a indiqué à l’AFP Daniel Larrouturou, gérant actions chez Dôm Finance.
"La tendance a commencé à se dégrader dès la matinée avec des contrats à terme américains à la baisse et des résultats de sociétés mauvais", rappelle-t-il.
Ressorti meilleur que prévu, "le produit intérieur brut américain n’a pas eu un impact important" sur le marché mais "le tweet de M.Trump peut expliquer l’accélération" à la baisse qu’à connue la cote parisienne, en milieu d’après-midi.

Le président américain Donald Trump a évoqué jeudi pour la première fois l’hypothèse d’un report de l’élection présidentielle américaine, mettant en avant, sans la moindre preuve, des risques de fraude liés à l’épidémie de Covid-19.
"Il est clair que les investisseurs pensent qu’une reprise économique soutenue et généralisée ne sera pas possible tant qu’une solution sanitaire à la pandémie de Covid-19 ne se profilera pas à l’horizon", écrit l’équipe de recherche et de stratégie de SPDR.
Certaines grandes entreprises cotées sur l’indice CAC 40, telles que Renault, Danone, Eramet, Casino ont publié des résultats préoccupants.