Les Bourses européennes prudentes, en manque de nouvelles macroéconomiques

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2Les Bourses européennes prudentes, en manque de nouvelles macroéconomiques2

"L’attentisme est de mise aujourd’hui, avant le rapport mensuel sur l’emploi américain susceptible de déterminer la position de la Réserve fédérale américaine concernant une éventuelle remontée de ses taux directeurs à partir de septembre", a estimé Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion.

Les investisseurs ont pu prendre connaissance des demandes hebdomadaires d’allocations chômage aux États-Unis, en légère hausse comme anticipé, mais en matière d’emploi aux États-Unis, c’est surtout le rapport mensuel prévu vendredi qui est très attendu.

L’Eurostoxx 50 a reculé de 0,23%.

A Paris, l’indice CAC 40 a fini proche de l’équilibre .

Sopra Steria s’est envolé (+12,84% à 97,04 euros) grâce à des résultats semestriels meilleurs que prévu et au relèvement de ses objectifs pour 2015.

Vinci a fini dans le vert (+0,24% à 59,45 euros) après avoir signé dans le cadred’un consortium un contrat sur trente ans pour la réalisation et l’exploitation d’une autoroute au Canada.

Société Générale a soufflé (-0,16% à 48,10 euros) au lendemain d’une très forte progression liée à des résultats trimestriels largement supérieurs aux attentes.

Soitec a perdu 5,56% à 0,68 euro.

La Bourse de Francfort a terminé en repli de 0,44% à 11.585,10 points, marquant une pause après sept séances de hausse consécutives.

Munich Re a terminé en tête (+1,49% à 173,25 euros), après avoir relevé ses ambitions pour 2015 à la faveur d’un deuxième trimestre nettement meilleur que prévu.

Deutsche Börse a avancé de 1,07% à 84,76 euros, suivi du transporteur aérien Lufthansa (+0,95% à 12,19 euros).

Le chimiste Merck KGaA a en revanche abandonné 1,12% à 94,35 euros.

Adidas a perdu 1,34% à 73,48 euros. Deutsche Telekom a cédé 1,74% à 16,99 euros.

Deutsche Post a terminé dernier (-3,64% à 27,24 euros) après avoir revu à la baisse ses ambitions en termes de rentabilité en 2015.

L’indice FTSE-100 de la Bourse de Londresétait également proche de l’équilibre (-0,08% à 6.747,09 points), au terme d’une séance marquée uniquement par les annonces de la Banque d’Angleterre, qui a opté pour le maintien de son taux directeur à 0,50%.

Après la publication de leurs résultats semestriels, Inmarsat et Old Mutual ont bondi respectivement de 6,69% à 956,5 pence et de 4,85% à 229,1 pence.

Aviva, qui a souligné avoir fait des progrès sur le marché de l’assurance-vie, a pris 0,85% à 532 pence.

TUI AG a pour sa part reculé de 3,03% à 1.055 pence.

BP a perdu 3% à 383,2pence sous le coup de la baisse des cours du pétrole.

L’indice FTSE Mib de la Bourse de Milan a reculé de 0,42% à 23.811 points.

La banque Monte Paschi di Siena réalise la meilleure performance (+1,06% à 1,811 euro), suivie de CNH Industrial (+0,65% à 8,475 euros) et du groupe bancaire Intesa Sanpaolo (+0,64% à 3,478 euros).

Mediaset enregistre la plus forte baisse (-4,27%à 4,668 euros), suivi de StMicroelectronics (-2,18% à 6,97 euros) et de Telecom Italia (-1,85% à 1,221 euro).

L’indice SMI de la Bourse suisse a cédé 0,72% à 9.457,99 point.

En tête, l’opérateur de plateformes pétrolières Transocean a bondi après la publication de ses résultats trimestriels, en baisse dans un environnement difficile pour le secteur, mais néanmoins supérieurs aux attentes (+6,32% à 12,96 francs suisses).

Parmi les bancaires, UBS a gagné 0,13% à 22,50 francs suisses, Julius Baer a perdu 0,75% à 53,10 francs suisses et Credit Suisse 0,80% à 28,46 francs suisses.

La Bourse de Lisbonne a fortement reculé, de 2,30% à 5.624,73 points, sous l’effet de la chute du groupe de BTP Mota Engil (-7,13% à 2,20 euros) et du secteur bancaire.

La banque BCP a dévissé de 7,01% à 0,06 euro, dans le sillage de sa filiale polonaise, Millennium, qui s’est effondrée de 13,50% à la Bourse de Varsovie, au lendemain d’une décision du parlement polonais défavorable aux banques.

Concurrente de BCP, BPI a perdu 3,83% à 0,98 euro. La place lisboète a également été pénalisée par Pharol, successeur de la holding Portugal Telecom (-6,81% à 0,30 euro).

La Bourse de Madrid a terminé en léger recul de 0,23% à 11.253 points.

L’entreprise de BTP Abengoa, qui avait perdu 50% en deux jours après l’annonce d’une augmentation de capital, a enregistré la plus forte hausse de la séance, bondissant de 8,1% à 1,19 euros.

Le groupe de technologies de l’information et de systèmes de défense Indra a enregistré une hausse de 2,34% à 10,93 euros.

Le premier fabricant espagnol d’acier inoxydable Acerinox a pris 2,05% à 11,73 euros.

A l’inverse, le titre du numéro un mondial de la réservation de voyages, Amadeus, a chuté de 2,04% à39,46 euros.

A contre-courant, la Bourse de Bruxelles a progressé de 0,27% à 3.841,48 points.

Les bons résultats enregistrés au deuxième trimestre par le bancassureur KBC, qui a doublé son bénéfice net sur la période, lui ont valu une hausse de 3,00% à 65,34 euros. Mais c’est le groupe de métallurgie Bekaert qui a dominé la cote, avec unbond de 5,70% à 29,30 euros.

Pour le reste, les valeurs du Bel 20 se sont équitablement réparties entre hausses et baisses, et c’est la poste bpost qui a le plus reculé (-1,29% à 26,33 euros).

L’indice AEX de la Bourse d’Amsterdam a perdu 0,45%à 501,23 euros.

La baisse la plus importante a été enregistrée par la holding Altice (-3,14%, à 117,15 euros). Le fabricant d’engrais OCI a gagné 3,60% à 31,40 euros.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.