Les Bourses européennes en baisse, inquiètes du ralentissement économique mondial

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Les Bourses européennes en baisse, inquiètes du ralentissement économique mondial

Les marchés digéraient les mauvais indices PMI publiés vendredi, sur le secteur privé en zone euro mais aussi sur le secteur manufacturier allemand.

En cours de journée, ils ont cependant évité une trop grande dégringolade grâce au rebond du moral des consommateurs allemands, après six mois consécutifs de baisse . Cet indicateur qui donne un avant-goût de l’activité économique en Allemagne a dépassé les attentes.

"Les investisseurs restent méfiants et l’inquiétude est également alimentée par la mauvaise tenue des marchés américains. Ils se demandent si Wall Street n’est pas en train d’entrer dans une phase de saturation avec des prises de bénéfices", note Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

Selon lui, les marchés qui sont beaucoup montés depuis le début de l’année "arrivent à un tournant en se demandant s’ils doivent aller chercher les sommets ou si la hausse est finie".

A New York, les indices hésitaient à la mi-séance : vers 16H15 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 0,03% à 25.509,31 points, le Nasdaq reculait de 0,11% à 7.634,43 points, et l’indice élargi S&P 500 perdait 0,03%à 2.799,98 points.

L’Eurostoxx 50 a baissé de 0,10%.

A Paris, le CAC 40 a lâché 0,18% à 5.260,64 points. Vendredi, il avait clôturé en nette baisse de 2,03%.

Les titres sidérurgiques, sensibles à la conjoncture, ont poursuivi leur chute : Vallourec a perdu 5,75% à 2,08 euros, Eramet 2,96% à 47,24 euros, Aperam 1,24% à 25,54 euros et ArcelorMittal 0,83%à 18,22 euros.

L’automobile a aussi souffert à l’image de Renault (-1,88% à 56,50 euros) ou Peugeot (-2,90% à 21,12 euros).

A Londres, l’indice FTSE-100 a perdu 0,42%,à 7.177,58 points.

Parmi les baisses de la journée, le fabricant d’emballage DS Smith a lâché 3,56% à 330,10 pence, le spécialiste de la gestion des eaux United Utilities 3,03% à 837,40 pence) et de l’organisateur de conférences Informa 2,29% à 724,20 pence.

Le Brexit est toujours dans l’esprit des investisseurs, signe de la difficulté à prévoir la suite des évènements. Les titres les plus exposés sur ce sujet ont évolué en ordre dispersé : le groupe de médias ITV a perdu des plumes (-2,42% à 126,90 pence) mais les entreprises de BTP ont un peu progressé, à l’image de Persimmon (+0,80% à 2.155 pence) et Taylor Wimpey (+0,54% à 175,45 pence).

Le Dax a fini en légère baisse de 0,15%, pour s’établir à 11.346,65 points.

Bayer (-2,88% à 57,59 euros) a fini en queue de Dax et confirme sa mauvaise passe boursière, après avoir accepté de payer près de 400 millions de dollars pour solder un contentieux autour de son anticoagulant Xarelto.

A l’inverse, les valeurs peu dépendantes de la conjoncture ont fini dans le vert, comme RWE (+2,44% à 24,33 euros), Fresenius (+1,84% à 47,09 euros) et Beiersdorf (+0,73% à 90,52 euros).

A Milan, l’indice FTSE Mib a très légèrement reculé de 0,09% à 21.060 points.

Campari réalise la meilleure performance (+3,19% à 8,74 euros) tandis que STMicroelectronics enregistre la plus forte baisse (-3,86% à 13,955 euros).

L’indice Ibex 35 de la Bourse de Madrid a clôturé en baisse de 0,21% à 9.179,90 points.

Les valeurs bancaires ont fini en ordre dispersé : CaixaBank a notamment cédé 0,75% à 2,78 euros tandis que BBVA a gagné 0,23% à 5,20 euros.

Parmi les autres poids lourds, le géant du textile Inditex (Zara) a reculé de 1,33%à 25,92 euros.

L’indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne a perdu 0,35%à 5.142,45 points. Ibersol a fait partie des gagnants en progressant de 1,01% à 8 euros mais Pharol a terminé en queue de classement (-2,86% à 0,19 euro).

A la Bourse suisse, l’indice SMI a perdu 0,15%à 9.305,50 points.

La banque privée Julius Baer s’est classée tout en bas du tableau (-1,07% à 40,54 CHF).

C’est le groupe de luxe Richemont qui a fini en tête, avec une hausse de 0,82% à 71,18 CHF.

L’indice AEX de la Bourse d’Amsterdam a clôturé en baisse de 0,50% à 541,16 points.

A la baisse, Galapagos a perdu 4,66% à 84,66 euros. A la hausse, l’assureur ASR Nederland a gagné 0,93% à 36,98 euros.

Enfin, la Bourse de Bruxelles a reculé de 0,78%, l’indice Bel-20 s’affichant en clôture à 3.560,68 points.

Le groupe immobilier WDP était en tête : 0,72% à 140,20 euros.

Parmi les valeurs en baisse, la firme de biotechnologies Galapagos a affiché la moins bonne performance.

bur-pid/nas