Les Bourses chinoises débutent la semaine en ordre dispersé

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Les Bourses chinoises débutent la semaine en ordre dispersé

L’indice Hang Seng a progressé de 0,52% ou 143,24 points, à 27.819,56 points.

En Chine continentale, l’indice composite de Shanghai a perdu 1,29%, à 2.705,16 points, son niveau le plus bas depuis février 2016 avec un volume de transactions de 133 milliards de yuans (16,31 milliards d’euros) et celui de Shenzhen a lâché 2,08% (soit 30,97 points) à 1.455,09 points avec un volume de transaction de 158,1 milliards de yuans (19,96 milliards d’euros).

Les résultats d’entreprise ont apporté un réconfort bienvenu aux marchés, confrontés aux menaces de Pékin d’accroître les tarifs douaniers sur 60 milliards de marchandises américaines,si Washington persiste dans son projet d’augmenter les siens sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises.

Mais les tensions commerciales entre Chine et Etats-Unis restent vives, inquiétant les investisseurs. Le conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow a tournéen dérision vendredi les nouvelles menaces chinoises de taxes punitives sur 60 milliards de dollars de biens américains, affirmant en outre que la seconde puissance économique mondiale battait de l’aile. "La Chine est en difficulté à présent, les investisseurs s’en vont, la devise plonge", avait-il raillé.

"La prudence concernant une escalade des frictions commerciales sino-américaines reste forte", relève dans une note Yoshihiro Ito, stratégiste en chef chez Okasan Online Securities.

Du côté du yuan, les gains initials se sont rapidement essoufflés après unefaible remontée vendredi suite à l’annonce par la Banque populaire de Chine de mesures rendant plus difficile les paris contre sa monnaie, qui a fait face à de fortes pertes au cours des deux derniers mois.

Certains analystes se sont montrés peu enthousiastes devant cette mesure. "Leyuan a continué à chuter quand la Chine a fait cela la dernière fois en 2015, donc je ne pense pas que l’action de la PBOC changera significativement l’humeur du marché" a analysé Hao Hong, chef stratégiste à Bocom International Holdings, pour Bloomberg News.

"La faiblesse des actions chinoises pourrait se poursuivre", estime-il. "La guerre commerciale n’est pas prête de finir et l’économie chinoise ralentit, alors pourquoi est-ce que la tendance s’inverserait ?"

A Hong Kong, l’assureur AIA a fini sur une hausse de 2,11% à 67,60 dollars de Hong Kong (HKD) et Xiaomi a grimpé de 1,3% à 17,22 HKD alors que Rusal a progressé de 4,55% à 2,30 HKD.

Tencent a avancé de 0,91% à 353 HKD et AAC Technologies a connu une hausse de 0,85% à 95,35 HKD.

HSBC a pris 0,48% à 72,65 HKD mais l’exploitant de casino Wynn Macau a dévissé de 2,00% à19,30 HKD.

Les principaux indices boursiers de Shanghai ont chuté à leur niveau le plus bas depuis février 2016.

"Le marché est toujours inquiet face à la perspective de la guerre commerciale, donc les gens restent très prudents," juge Qian Qimin, un analyste du groupe Shenwan Hongyuan Group, cité par Bloomberg News.

La Chine publiera mercredi les chiffres de son commerce extérieur pour juillet.

Les activités de courtage ont perdu du terrain : Citic Securities a glissé de 0,69% à 15,91 yuans alors que China Merchant Securities a abandonné 1,03% à 12,55 yuans.

A Shenzhen, les entreprises de la tech comptaient parmi les principaux perdants. Digiwin Software s’est effondré de sa limite journalière de 10% à 10,05 yuans alors que Unisplendour Corpa chuté de 7,96% à 41,83 yuans.

dan-pba/esp