Le français DBT (bornes pour voitures électriques) veut lever 8,7 M d’euros en Bourse

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2Le français DBT (bornes pour voitures électriques) veut lever 8,7 M d’euros en Bourse2

La société, qui se présentecomme le leader européen dans son domaine, annonce dans un communiqué une fourchette indicative du prix des actions entre 6,46 et 8,74 euros.

Les fonds levés iront à l’industrialisation de la borne complète et aux investissements dans la recherche et le développement , au renforcement des équipes commerciales et de gestion et au financement du besoin en fonds de roulement (20%).

"Les actionnaires institutionnels historiques, Turenne Capital et Nord Capital, se sont engagés à souscrire à hauteur de 2,5 millions d’euros (...)", précise le communiqué, rappelant que son offre est "éligible au PEA, PEA-PME, et à la réduction ISF-PME".

"Il est rappelé que le groupe est entré dans une phase de transition qui se traduit par une prise d’indépendance importante à l’égard du partenaire Nissan (...)", précise le communiqué de DBT.

Créé en 1990 par Hervé Borgoltz, DBT est basé à Douai (Nord) et compte 62 salariés. Grâce principalement aux ventes de bornes de recharge, la société a plus que doublé son chiffre d’affaires entre juin 2012 et juin 2015, désormais à 17,2 millions d’euros par an dont 63% à l’international.

Avec cette levée de fonds, DBT veut "conforter sa position de leader en Europe des bornes de recharge rapide et profiter de la forte croissance du marché".

DBT évoque "un marché mondial de la borne de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables attendu en croissance de l’ordre de 25% jusqu’en 2023".

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.