Le CAC40 est dans le vert, reprenant un peu d’entrain (+0,26%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Parisévolue dans le vert, reprenant un peu d’entrain (+0,26%)

A 09H25 , l’indice [a[CAC 40]a] gagnait 12,49 points à 5.281,25 points. La veille, l’indice avait fini stable (+0,03%) à 5.268.76 points.

Les investisseurs reprenaient position sur le marché après avoir boudé l’indice depuis le début de la semaine, sur fond d’accumulation de tensions géopolitiques.

"Plusieurs dossiers en suspens pourraient perturber les marchés, parmi lesquels l’avancée des tensions concernant la Corée du Nord", relèvent dans une note les experts de Mirabaud Securities Genève.

Le président américain a déclaré mardi que les Etats-Unis étaient "totalement prêts" à avoir recours à "l’option militaire", même si "ce n’est pas (leur) option préférée", tandis que le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson mettait l’accent sur la diplomatie pour "mettre fin à tout cela".

Par ailleurs, le marché digérait les toutes dernières déclarations de la présidente de la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen, qui s’est exprimée mardi lors d’un discours durant lequel elle a soufflé le chaud et le froid.

Si elle a reconnu qu’elle et ses confrères avaient "peut-être mal évalué" les raisons de la faiblesse persistante de l’[a[inflation]a], Janet Yellen est néanmoins apparue persuadée que ce faible niveau était "probablement temporaire".

"En clair, la Fed ne sait pas trop sur quel pied danser vis-à-vis de l’inflation, mais considère toujours que la bonne santé du marché du travail fait courir un risque inflationniste à terme, susceptible de mener à une récession", analysent dans une note les analystes d’Aurel BGC.

Enfin, en France, le gouvernement dévoile ce mercredi le premier budget du quinquennat d’[a[Emmanuel Macron]a], un budget 2018 moins ambitieux en matière de baisses d’impôts que ce qui avait été annoncé par l’exécutif initialement.

- Alstom sur de bons rails -

Du côté des indicateurs, quelques chiffres étaient à l’agenda, dont l’enquête sur le moral des ménages en France, lequel a de nouveau baissé en septembre.

Outre-Atlantique, les commandes de biens durables en août sont attendues, comme les promesses de vente de logements sur le même mois, ainsi que les stocks hebdomadaires de pétrole brut.

Sur le front des valeurs, Alstom bondissait de 7,16% à 36,05 euros, dopé par l’annonce d’une fusion avec l’allemand Siemens. Bouygues, l’un des principaux actionnaires d’Alstom, gagnait 2,07% à 39,97 euros.

Essilor reculait de 0,68% à 102,55 euros, après l’ouverture d’une enquête approfondie sur le dossier de sa fusion avec Luxottica par la Commission européenne, qui a émis des craintes pour la concurrence dans l’optique.

Orpea prenait 0,25% à 102,25 euros, après avoir enregistré au premier semestre un bénéfice net en hausse de 27,1% et confirme ses objectifs pour l’année.

Guerbet bondissait de 5,93% à 76,60 euros, dopé par un premier semestre "satisfaisant" et l’annonce d’un objectif de croissance de son chiffre d’affaires de 3% à 4% cette année à devises constantes.

Akka progressait de 2,96% à 47,66 euros, soutenu par un bénéfice net en hausse de 2% au premier semestre, à 17,4 millions d’euros.

Trigano était soutenu (+1,27% à 127,60 euros) par un chiffre d’affaires annuel en hausse de 29,6%, à 1,71 milliard d’euros, pour son exercice décalé.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.