Le CAC 40 en baisse (-0,55%), en ligne de mire la réunion de la BCE de jeudi

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris frileuse (-0,55%) avant une réunion la BCE

A 10H30 , l’indice CAC 40 cédait 29,23 points à 5.278,66 points. La veille, il avait fini en baisse de 0,66%.

"Cette semaine boursière ne devrait véritablement démarrer que jeudi avec la BCE, les élections britanniques et l’audition très attendue de James Comey au Sénat. Avant cela, les indices font preuve de prudence", ont souligné les analystes de Aurel BGC.

L’attente et la circonspection déjà de mise pour débuter la semaine lundi devraient se poursuivre lors de cette séance, même si pour ce qui concerne la BCE les questions des investisseurs concernent davantage les perspectives au-delà de la réunion de jeudi.

Si la plupart des experts tablent sur un statu quo de l’institution monétaire cette fois-ci, ilsseront à l’affût de la moindre indication concernant une inflexion future du généreux programme de soutien.

"En outre, le conflit entre le Qatar et d’autres pays du Golfe incite à la prudence, même s’il devrait rester sans impact sur les Bourses occidentales à court terme", ont complété les experts de Aurel BGC.

Le Qatar, accusé de soutenir le terrorisme et mis au ban diplomatique par l’Arabie saoudite et plusieurs de ses alliés, a appelé mardi à "un dialogue ouvert et honnête" pour sortir de cette crise.

Du côté des indicateurs, l’agenda est très peu étoffé avec seulement le commerce de détail en avril en zone euro.

En matière de valeurs, ArcelorMittal perdait 1,62% à 18,48 euros alors que le géant mondial de l’acier, associé à l’italien Marcegaglia, a été choisi pour la reprise de l’entreprise de sidérurgie italienneIlva.

Saint-Gobain reculait de 0,60% à 49,72 euros. Le groupe de matériaux de construction a décidé d’adapter la représentation de la société d’investissement Wendel à son conseil d’administration après la réduction la semaine dernière de la part de Wendel au capital du groupe.

TechnipFMC évoluait à l’équilibre (-0,04%) à 25,69 euros après que le groupe parapétrolier a annoncé avoir "définitivement réglé" le litige avec la société publique pétrolière algérienne Sonatrach portant sur les travaux de réhabilitation de la raffinerie d’Alger.

Zodiac Aerospace refluait de 0,21% à 23,61 euros dans la foulée de l’annonce du départ du président du directoire de l’équipementier aéronautique, Olivier Zarrouati, le 15 juin et son remplacement par Yann Delabrière à compter du 16 juin.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.