Le CAC 40 démarre du bon pied (+0,84%) en attendant l’emploi américain

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

CORRIGÉ : La Bourse de Paris démarre du bon pied (+0,84%) en attendant l’emploi américain

A 09H24 , l’indice CAC 40 gagnait 44,91 points à 5.363,58 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,66%.

"Aujourd’hui, c’est bien évidemment l’emploi américain qui sera au centre de toutes les attentions", ont relevé les experts de Mirabaud Securities Genève.

Un avant-goût de ces données a déjà été donné jeudi aux investisseursavec les chiffres sur l’emploi privé du cabinet ADP qui sont ressortis bien au-dessus des attentes, laissant présager que le rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis, plus complet et attendu à 12H30 GMT, sera de même facture.

"Les investisseurs américains ont salué les bonnes statistiques publiées hier alors que celles dévoilées les semaines précédentes étaient plutôt sous les attentes", ont rappelé de leur côté les analystes du courtier Aurel BGC.

Les statistiques de l’emploi pourraient conforter la banque centrale américaine dans sa volonté de donnerencore un tour de vis monétaire.

Mais à l’inverse, "une surprise négative cet après-midi pourrait faire (changer) le consensus concernant la date de la prochaine hausse des taux d’intérêt américains", ont prévenu les experts de Mirabaud Securities Genève.

La balance commerciale des biens et services pour le mois d’avril aux Etats-Unis est également à l’agenda.

Par ailleurs, la décision du président américain Donald Trump jeudi de faire sortir les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat, estimant que ce dernier désavantage les Etats-Unis, "estsans impact sur la Bourse à court terme", ont estimé les analystes d’Aurel BGC.

- Baccarat suspendu -

Du côté des valeurs, Ipsen bondissait de 6,77% à 124,65 euros alors que selon un communiqué, le groupe propose un plan de rachat d’actions de 1,67 milliard d’euros portant jusqu’à 8,81% du capital, et au prix maximum de 200 euros par action.

TechnipFMC montait de 1,54% à 26,09 euros après avoir remporté au sein d’un consortium avec ses partenaires japonais JGC et sud-coréen Samsung Heavy Industries un contrat de plus d’un milliard d’euros, dans le cadre du lancement par Eni d’un projet gazier majeur au Mozambique.

Vivendi progressait de 0,48% à 19,78 euros alors que leprésident de son directoire, Arnaud de Puyfontaine, a été nommé jeudi président exécutif de Telecom Italia, une décision permettant au géant français des médias de renforcer son contrôle sur l’opérateur italien.

Vinci prenait 0,40% à 77,87 euros après avoir annoncé que sa filiale britannique avait remporté un contrat de 111 millions d’euros auprès d’University Partnerships Programme (UPP), pour la conception et la construction de logements étudiants pour l’Université de Hull, au Royaume-Uni.

Wendel reculait en revanche de 0,55% à 136,75 euros. La société d’investissement a réussi à céder 3,6% du capital de Saint-Gobain (-0,20% à 50,37 euros), une nouvelle étape de son désengagement du fabricant de matériaux de construction qui lui rapporte environ un milliard d’euros.

Neopost souffrait (-2,60% à 39,28 euros) de la publication d’un chiffre d’affaires en baisse de 0,6% à taux de change constants et de 1,2% en organique (à périmètre et taux de change constants) au premier trimestre de son exercice décalé.

La cotation du titre Baccarat était suspendue alors que la cristallerie de luxe, créée il y a plus de250 ans en Lorraine, a annoncé son rachat par la société chinoise de gestion d’investissement Fortune Fountain Capital (FFC).

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.