Lafarge : l’AMF s’interroge sur l’indemnité de départ de l’ex-PDG Bruno Lafont

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2Lafarge : l’AMF s’interroge sur l’indemnité de départ de l’ex-PDG Bruno Lafont2

"Les différents éléments derémunération dont bénéficie Bruno Lafont dans le cadre de son départ semblent s’écarter d’une application précise du code Afep-Medef" qui fait référence en la matière, a expliqué l’Autorité des marchés financiers (AMF), confirmant une information des Echos.

Le collège de l’AMF (organe exécutif du gendarme boursier) qui a examiné le dossier "a décidé en conséquence de demander au Haut comité de gouvernement d’entreprise de se saisir du sujet", a ajouté l’autorité boursière.

Le HCGE, dont la mission est notamment de veiller au respect des règlesque la patronat se fixe en matière de rémunération, a annoncé qu’il "allait regarder de près le dossier", qu’il suit "depuis le mois de juillet".

"C’est Lafarge qui nous avait consulté directement pour avoir notre avis. Depuis l’entreprise a appliqué l’essentiel de nos recommandations, mais nous allons regarder dans le détail leurs dernières décisions", a affirmé vendredi le président du HCGE, Denis Ranque, lors d’un petit déjeuner de presse.

Le HCGE devra notamment étudier si Bruno Lafont peut percevoir une indemnité dite de départ alors qu’il va conserverle rôle de co-président non exécutif de la société Lafarge-Holcim.

"Le point est technique", estime Denis Ranque, puisque Bruno Lafont "ne percevra finalement pas de rémunérations avec ce nouveau statut, mais seulement des jetons de présence".

De son côté, Lafarge "considère que le traitement de Bruno Lafont est conforme et légitime et va poursuivre les échanges qu’elle avait eus avec le Haut Comité de Gouvernement d’entreprise sur ce sujet".

Le conseil d’administration du cimentier a décidé début juillet que l’indemnité de départ de Bruno Lafont, PDG du groupe jusqu’à la fusion avec le suisse Holcim, s’élèverait à près de 5,9 millions d’euros. Selon Les Echos, une fois pris en compte d’autres primes, l’indemnité totale s’élève à 8,4 millions d’euros.

Cette indemnité a été "approuvée par l’assemblée générale des actionnaires et correspond à l’indemnité de départ contractuelle et l’indemnité payable en conformité avec la convention collective", selon le conseil d’administration.

Il avait également précisé à cette occasion que M. Lafont avait "choisi de renoncer à sa rémunération prévuede co-président du conseil d’administration de Lafarge Holcim d’un montant de 1,75 million de francs suisses par an, pour recevoir uniquement les jetons de présence d’un simple administrateur (environ 200.000 francs suisses)".

Lafarge et Holcim ont finalisé leur fusion début juillet pour donner naissance au groupe LafargeHolcim, dont le directeur général est Eric Holsen.

abx-adc/cb/sbo

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.