La Casden s’ouvre à tous les fonctionnaires

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Casden Banque Populaire se lance à la conquête de l’ensemble de la fonction publique, qu’elle soit d’Etat, territoriale ou hospitalière, sans oublier les entreprises 100% publiques.

Un mouvement déjà enclenché par « d’autres acteurs historiques de l’éducation nationale, comme la Maif (Mutuelle d’assurance des instituteurs de France) », souligne Sylvie Garcelon, directeur général de la Casden Banque Populaire. Selon la dirigeante, ce n’est qu’à « long terme » que cette diversification aura un impact positif sur le PNB (produit net bancaire, équivalent du chiffre d’affaires) et le résultat net de la banque, respectivement ressortis à 242,2 millions d’euros et à 96,4 millions, en 2014. A court terme, cette tentative de conquête de tous les fonctionnaires nécessitera un investissement « de plusieurs millions d’euros par an », explique Sylvie Garcelon, dans les colonnes du quotidien Les Echos.

La Casden sur les traces de la Banque Française Mutualiste

Nul doute que le jeu en vaille la chandelle : la fonction publique, conjoints et retraités compris, c’est 10 millions de personnes, contre 3 millions pour le seul personnel de l’éducation nationale. Or, si la Casden Banque Populaire se targue d’afficher le plus fort taux de pénétration sur le segment des enseignants, à 25%, devant le Crédit Mutuel Enseignant, le Crédit agricole ou encore la Banque Postale, elle ne détient en revanche que 8% du marché de la fonction publique dans son ensemble.

Une proportion que la banque espère « doubler au cours des dix prochaines années, avant de la porter à 25% ou 30% à très long terme, dans une quarantaine d’années », indique Frédéric Chenot, directeur du développement des Banques Populaires.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.