La Bourse de Paris voit ses pertes s’accentuer et recule de plus de 2%

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris voit ses pertes s’accentuer et recule de plus de 2%2

A 15H31 , l’indice CAC 40 perdait 95,13 points soit 2,09% à 4.462,23 points dans un volume d’échanges de 1,7 milliard d’euros.

La place parisienne a débuté en baisse et n’a eu de cesse de s’enfoncer depuis. L’ouverture hésitante de Wall Street n’aidait pas non plus la place à se redresser.

"Le marché n’est pas très bien orienté depuis ce matin, il manque de conviction et il est pris au milieud’un faisceau de nouvelles qui l’empêchent de repartir sur des bases plus positives", a expliqué Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

"Des nouvelles pas très bonnes en provenance des Etats-Unis" où les dépenses de consommation ont progressé moins vite que prévu et l’inflationannuelle a décéléré sont ainsi venues s’ajouter aux difficultés de Sanofi, poids lourds de la cote parisienne, a-t-il détaillé.

Ces facteurs s’ajoutent en outre à la nécessité pour l’indice de souffler après deux semaines très dynamiques, a-t-il poursuivi.

Et pour compléter le tableau, "l’euro se renforce", ce qui n’aide pas non plus bon les entreprises de la zone, a-t-il ajouté.

Sur le terrain des valeurs, Sanofi perdait 4,36% à 72,87 euros, le marché se montrant déçu par des résultats contrastés au premier trimestre et un manque de visibilitésur les perspectives du groupe.

Vinci perdait 1,41% à 65,07 euros, pénalisé par un repli de 1,8% de son chiffre d’affaires au premier trimestre.

Technicolor s’envolait par contre de 17,72% à 5,99 euros, conforté par une hausse de 56,7% de son chiffre d’affaires au premier trimestre.

Seb bondissait de 11,85% à 99,40 euros, après un premier trimestre "très encourageant", selon le groupe d’électroménager domestique qui a confirmé ses objectifs annuels.

Rexel gagnait 6,33% à 13,77 euros, le marché saluant la confirmation des objectifs annuelsdu groupe après un bénéfice net en hausse au premier trimestre.

Beneteau plongeait de 13,82% à 10,39 euros, pénalisé par une perte de 25,5 millions d’euros au premier semestre de l’exercice 2015-2016, en baisse de 24% sur un an.

Gemalto cédait 5,06% à 56,85 euros, alors que le spécialiste de la sécurité numérique a annoncé un chiffre d’affaires au premier trimestre de 691 millions d’euros, en hausse de 1%, et a confirmé ses perspectives pour 2016

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.