La Bourse de Paris vaillante (+1,47%), portée par le vote grec et une BCE accommodante

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris vaillante (+1,47%), portée par le vote grec et une BCE accommodante2

L’indice CAC 40 a progressé pour la septième séance d’affilée prenant 74,26 points à 5.121,50 points, dans un volume d’échangesnourri de 4,5 milliards d’euros. La veille, il avait progressé de 0,29%.

Le marché parisien a affiché son optimisme dès l’ouverture après l’approbation dans la nuit de mercredi à jeudi par le Parlement grec de réformes ouvrant la voie à la concrétisation de l’accord entre Athènes et ses créanciers.

"Toutes les grandes étapes de la semaine" après l’accord entre la Grèce et ses créanciers "ont été passées avec succès", a souligné Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

Dans la foulée de ce vote, les ministres des Finances de la zone euro ont en effet donné leur feu vert à l’ouverture de négociations sur un troisième plan d’aide à la Grèce.

La Banque centrale européenne a également apporté sa pierre à l’édifice en relevant ses prêts d’urgence aux banques grecques, leur dernière source de financement, tout enappelant Athènes à dissiper les doutes quant à sa volonté et sa capacité à mener des réformes.

Le président de la BCE Mario Draghi a donné "beaucoup de détails sur l’engagement de la BCE auprès de la Grèce", ce qui "contribue à rassurer les marchés à moyen terme", a complété M. Baradez.

M. Draghi a notamment estimé qu’il ne faisait aucun doute que la Grèce rembourserait l’institution monétaire, tout comme le Fonds monétaire international .

Le dossier grec a une nouvelle fois éclipsé les indicateurs, même si "cette thématique va sans doute commencer à disparaître un peu du viseur des marchés à court terme" car les investisseurs "devraient logiquement se focaliser plus sur la microéconomie et la macroéconomie", a noté Renaud Murail, un gérant de Barclays Bourse.

En zone euro, l’inflation a ralenti en juin à 0,2% sur un an contre 0,3% en mai. Aux États-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé plus que prévu.

Du côté des valeurs, le secteur automobile a été bien orienté. PSA Peugeot Citroën (+0,33% à 18,20 euros) a vu ses ventes de voitures neuves progresser de 12,8% en Europe en juin, tandis que son rival français, Renault (+2,34% à 93,50 euros), était en retrait avec +4,5% sur le mois.

Dans leur sillage, Faurecia a pris 2,86% à 36,50 euros, Valeo 0,65% à 131,95 euros, Michelin 1,62% à 97,00 euros, Montupet 1,09% à 69,74 euros et Plastic Omnium3,67% à 23,75 euros.

Casino a gagné pour sa part 3,33% à 71,30 euros. Le groupe a estimé que l’objectif d’un résultat opérationnel courant (ROC) annuel sur 2015, à 2,13 milliards d’euros, tel qu’il est anticipé par les analystes, était "réalisable".

abx/fka/pre

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.