La Bourse de Paris toujours pessimiste (-0,75%), sur fond de ralentissement chinois

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris toujours pessimiste (-0,75%), sur fond de ralentissement chinois2

A 09H39 , l’indice CAC 40 perdait 35,86 points à 4.747,69 points. La veille,il avait fini en nette baisse de 2,06%.

"Les marchés pâtissent surtout de la dégradation du sentiment à l’égard de la croissance mondiale. Le catalyseur reste la Chine, dont la modeste dévaluation du yuan la semaine dernière a déjà des conséquences concrètes", notent les stratégistes du courtier Aurel BGC.

"La publication d’un indice de confiance PMI pour l’industrie manufacturière en Chine inférieur à 50, et en-dessous des attentes, alimente les craintes d’un ralentissement inéluctable de la croissance dans ce pays et entretient la panique sur les marchésasiatiques ce matin", estiment pour leur part les analystes de Crédit Mutuel-CIC.

La Bourse de Shanghaï a de nouveau plongé vendredi, terminant sur une chute de plus de 4%, soit la plus importante des places asiatiques, dans un marché toujours affolé par les faiblesses persistantes del’économie chinoise après la publication d’un indicateur manufacturier décevant.

L’indice PMI provisoire des directeurs d’achat pour la Chine s’est en effet établi à 47,1 en août contre 47,8 en juillet, un plus bas depuis presque six ans et demi.

"Néanmoins, cette séquence baissière est peut-être proche de la fin à très court terme car le ralentissement de la croissance mondiale n’est pas une nouveauté même si la dévaluation du yuan ou la perspective d’une hausse des taux de la Fed d’ici la fin de l’année font craindre une accélération de cette dynamique", tempèrent les stratégistes du courtier Aurel BGC.

Le marché semblait en revanche peu sensible à la démission, jeudi soir, du Premier ministre grec Alexis Tsipras, qui espère ainsi raffermir sa base lors de nouvelles élections, la date du 20 septembre étant pour l’instant avancée.

"La démission du Premier Ministre grec passe au second plan dans ce contexte qui va rester agité. Nous ne considérons pas que ceci est de nature à remettre en cause l’application du plan de sauvetage", poursuivent les analystes de Crédit Mutuel-CIC.

Du côté des indicateurs, la confiance des consommateurs allemands, qui est restée stable an août, devrait enregistrer un léger repli en septembre, tout en restant à un niveau historiquement haut, selon la dernière édition du baromètre GfK publiée vendredi.

L’activité du secteur privé en France a continué de ralentir au mois d’août (51,3 contre 51,5 en juillet), à son plus bas niveau depuis quatre mois.

Le même indicateur pour l’Allemagne et la zone euro sont également à l’agenda de la matinée.

Du côté des valeurs, Bolloré perdait 1,60% à 4,60 euros. Le groupe a signé avec le Niger et le Bénin, à Niamey, les conventions de concession, de construction et d’exploitation d’un chemin de fer reliant Niamey à Cotonou.

Casino lâchait 0,66% à 60,53 euros après que le groupe de grande distribution a annoncé avoir finalisé la réorganisation de sesactivités en Amérique latine sous l’égide de sa filiale colombienne cotée Exito.

jra/fka/mml

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.