La Bourse de Paris termine mal orientée, timorée avant le référendum italien (-0,70%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris termine mal orientée, timorée avant le référendum italien (-0,70%)2

L’indice CAC 40 a perdu 31,79 points, à 4.528,82 points, dans un volume d’échanges modéré de 3,3 milliards d’euros. La veille, il avait cédé 0,39%.

La cote parisienne a ouvert dans le rouge, sans jamais parvenir à se redresser pour de bon par la suite, la prudence étant de mise à la veille d’un week-end riche en événements.

"Tout le monde a les yeux rivés sur ce qui va se passer en Italie dans l’attente de plus d’éclaircissements. C’est la dernière zone de +stress+ avant la fin de l’année", relève auprès de l’AFP Frédéric Rozier, un conseiller de gestion de Meeschaert Gestion Privée.

Le vote sur la réforme constitutionnelle, dont l’issue est incertaine, décidera en partie de l’avenir du chefdu gouvernement italien, Matteo Renzi.

"Il y aura peut-être une tension lundi, le marché se prépare à ce scénario comme avec l’élection de Donald Trump. Mais la Banque centrale européenne s’exprimera peu après le vote donc elle sera là au cas où", nuance M. Rozier.

Les investisseurs seront également attentifs à l’élection présidentielle en Autriche dimanche, craignant la confirmation d’une montée du populisme.

Par ailleurs, la séance a été marquée par la publication du rapport mensuel surl’emploi américain, des chiffres scrutés de près par la Réserve fédérale américaine (Fed) dans ses décisions de politique monétaire.

Le taux de chômage est tombé en novembre à son plus bas niveau depuis août 2007 sur fond de créations d’emplois dynamiques. En revanche, le salaire horaire moyen - observé de près par la banque centrale américaine - a reculé, son premier repli depuis deux ans.

Néanmoins, ces chiffres "ne sont pas vraiment importants car dans quasiment tous les cas de figure, une hausse des taux d’intérêt américain est actée et largementanticipée par le consensus" au mois de décembre, estiment les experts de Mirabaud Securities Genève.

Toujours sur le plan des statistiques, en zone euro, les prix à la production industrielle ont progressé de 0,8% en octobre par rapport à septembre, après une légère augmentation de 0,1% le mois précédent.

Du côté des valeurs, Klépierre (+1,65% à 35,13 euros) et Unibail-Rodamco (+0,88% à 205,50 euros) ont profité d’un relèvement de recommandation par les analystes de Barclays.

Les titres du secteur financier ont à l’inverse tiré le marché versle bas à l’image de BNP Paribas (-2,34% à 54,59 euros), Société Générale (-1,86% à 40,21 euros) et Crédit Agricole (-1,40% à 10,60 euros).

lem/ef/cj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.