La Bourse de Paris termine en repli avant la Fed (-0,64%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris termine en repli avant la Fed (-0,64%)2

L’indice CAC 40 a perdu 32,23 points à 5.028,93 points, dans un volume d’échanges nourri de 4,5 milliards d’euros. La veille, il avait progressé de 1,01%, à son plus haut niveau en clôture depuis le 20 mai 2008.

Après avoir ouvert à l’équilibre, la Bourse de Paris a progressivement perdu du terrain, tout en se maintenant au-dessus du seuil symbolique des 5.000 points. L’ouverture en baisseà Wall Street n’a pas apporté de soutien à la cote parisienne.

"Quand on tutoie des plus hauts, on a toujours une séance de correction quelques temps après et c’est le cas aujourd’hui", souligne Pierre Martin, un analyste de Saxo Banque.

Selon lui, ce mouvement, qui s’apparente à des prises de profits avant d’en savoir plus sur la réunion de la Fed, ne remet cependant pas en cause la dynamique du marché.

"Le marché attend la Fed pour savoir si le jeu de patience va s’achever ou se prolonger et quelle va être la sémantique adoptée par sa présidente,Janet Yellen", souligne pour sa part Xavier de Villepion, un vendeur d’actions de HPC.

Le Comité monétaire de la Banque centrale américaine a commencé mardi une réunion de deux jours très observée par les marchés. L’interrogation centrale pour les investisseurs reste de savoir sila Fed va continuer à se montrer "patiente" avant d’envisager de relever ses taux d’intérêt.

La présidente de l’institution monétaire Janet Yellen doit tenir une conférence de presse mercredi à 18H30 GMT, après la clôture des places boursières européennes, la première de l’année après la tenue d’une réunion du Comité de politique monétaire.

Sur le terrain des valeurs, Orange a perdu 2,28% à 15,02 euros après avoir annoncé l’injection de 15 milliards d’euros entre 2015 et 2018 dans ses réseaux et la multiplication par trois en France de ses investissements dans la fibre d’ici à 2020.

Les deux constructeurs automobiles Renault et PSA Peugeot Citroën (-5,94% à 15,59 euros) ont fait les frais de prises de bénéfices après un très beau parcours boursier depuis le début de l’année, ne profitant pas d’immatriculations en hausse en février pour le premier et stables pour le second.

cc/boc/pb

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.