La Bourse de Paris termine en hausse, en attendant la banque centrale américaine (+0,51%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris termine en hausse, en attendant la banque centrale américaine (+0,51%)2

L’indice CAC 40 a pris 21,73 points à 4.319,30 points, dans un volume d’échanges peu étoffé de 2,6 milliards d’euros. La veille, il avait perdu 0,34%.

Le marché s’est montré très hésitant tout au long de la séance, même s’il s’est ressaisi en fin de journée. L’agenda économique a été par ailleurs clairsemé en séance, notamment en Europe.

"Le fait que le pétrole se maintienne proche de ses récents plus hauts a permis au marché d’accélérer, mais les investisseurs se méfient quand même un peu avant les minutes de la Fed", note Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Les prix du pétrole sont restés très suivis par les investisseurs, alors que le baril était stable et proche de ses plus hauts niveaux de l’année, sans trop faiblir après la publication des stocks de brut qui ont augmenté par surprise la semaine dernière aux Etats-Unis.

M. Baradez note en outre que "des sondages évoquant un maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne ont permis aux indices de se détendre un peu". La question du Brexit est l’une des grandes incertitudes du marché, alors que se profile le référendum fin juin.

Par ailleurs, "en attendant d’y voir plus clair sur la politique monétaire de la Fed, les investisseurs risquent, dans l’immédiat, de limiter les initiatives", remarquent les gérants chez Barclays Bourse.

Le principal rendez-vous est prévu après la clôture européenne avec la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine .

Les investisseurs seront à l’affût de tout indice sur la remontée des taux, qui pourrait se poursuivre d’ici la fin de l’année si l’économie américaine est suffisamment robuste.

"La suggestion par des membres de la Fed qu’il pourrait y avoir deux ou trois hausses des taux cette année laisse penser aux marchés que les minutes de la Fed pourraient être moins accommodantes que le communiqué" diffusé à l’issue de la dernière réunion, explique Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Parmi les valeurs, les titres industriels ont tiré le marché vers le bas, à l’image de Safran (-0,30% à 59,16 euros), Airbus Group (-1,79% à 53,21 euros), ArcelorMittal (-1,23% à 4,17 euros) et Valeo (-1,13% à 131,50 euros).

Safran a en outre engagé le processus de vente de sa filiale Morpho, spécialisée dans la sécurité, selon Le Figaro.

Pernod Ricard a perdu 0,37% à 94,60 euros. Le groupe, engagé dans une simplification de son portefeuille, va vendre une de ses marques de whiskey irlandais, Paddy, à l’entreprise américaine Sazerac, pour un montant non dévoilé.

STMicroelectronics a été recherché (+6,03% à 5,03 euros). Le groupe va développer avec Mobileye une nouvelle génération du système sur puce, le EyeQ5, opérant sur le marché de la voiture autonome, à partir de 2020.

jbo/gbh/nas

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.