La Bourse de Paris termine en nette hausse, sensible au pétrole et à la Chine (+1,53%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris termine en nette hausse, sensible au pétrole et à la Chine (+1,53%)2

L’indice CAC 40 a pris 66,01 points à 4.378,75 points, dans un volume d’échanges modéré de 3,8 milliards d’euros. Laveille, il avait fini en recul de 0,49%.

Le marché parisien a ouvert en hausse puis n’a cessé de gagner du terrain dans la journée, se montrant très dynamique, après quatre jours de baisse consécutive.

"C’est une journée qui tranche nettement avec le début de ce mois, marquée par une hausse de l’indice parisien générée par un rebond des cours du pétrole", souligne Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse mardi à New York et ont tenté de se reprendre dans les échanges européens, sur fond de déclarations mardi de dirigeants de pays appartenant à l’Opep.

Le ministre d’Etat nigérian pour les Ressources pétrolières et président de l’Opep jusqu’au 31 décembre dernier a annoncé vouloir une réunion extraordinaire du cartel "début mars" pour examiner la dégringolade des prixdu pétrole.

Le ministre emirati de l’Energie, Suhail al-Mazrouei, a quant à lui déclaré s’attendre à une reprise du marché pétrolier avant la fin de l’année.

Cette hausse a également été soutenue par "des rachats suite à des positions vendeuses extrêmement fortes cesderniers jours", souligne encore M. Baradez.

La stabilisation de la monnaie chinoise, accompagnée d’un retour au calme sur les marchés chinois, conforte ce rebond, note pour sa part Xavier de Villepion, vendeur d’actions chez HPC.

"Doit-on parler de changement de tendance ? Pour l’instant, il est encore trop tôt", avance Alexandre Baradez.

Sur le front des indicateurs, le taux de chômage a une nouvelle fois reculé en novembre dans la zone euro à 10,5%, son plus bas niveau depuis octobre 2011.

Parmi les valeurs, Peugeot a profité de ventes en progression du groupe PSA Peugeot Citroën de 1,2% en 2015, une croissance principalement tirée par l’Europe.

Orange est monté de 4,15% à 15,82 euros, après l’annonce de l’acquisition de Cellcom, deuxième opérateur mobile au Libéria pour un montant non divulgué.

BNP Paribas a pris 2,18% à 48,95 euros, soutenu par un relèvement de sa recommandation par Société Générale à "acheter" contre "neutre", tout comme Danone (+2,60% à 60,27 euros), pour lequel Nomura est passé aussi à "acheter" contre "neutre" auparavant.

Abivax a bondide 9,77% à 15,50 euros après avoir annoncé des premiers résultats "prometteurs" en matière d’efficacité et d’innocuité de son candidat-médicament contre le virus du sida, dans le cadre d’une étude clinique de phase IIa portant sur 80 patients.

Gemalto a également terminé en forte hausse (+8,76% à 55,15 euros) soutenu par une note positive de Natixis.

EDF a terminé dans le rouge (-4,36% à 11,96 euros) affecté par la réévaluation à la hausse du coût de l’enfouissement des déchets radioactifs à Bure (Meuse).

as/jum/eb

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.