La Bourse de Paris termine dans le vert une séance sans à-coups (+0,91%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris termine dans le vert une séance sans à-coups (+0,91%)2

L’indice CAC 40 a gagné 41,07 points à 4.551,56 points dans un volume d’échanges limité de 2,95 milliards d’euros. La veille, il avait fini en recul .

"Le marché a été tiraillé entre d’un côté un bon chiffre de croissance américaine, et de l’autre l’attente anxieuse avant la réunion de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole demain", commente auprès de l’AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

Après une ouverture à l’équilibre, la cote parisienne a accentué sa progression, les investisseurs optant pour un entrain mesuré alors que les pays de l’Opep vont tenter ce mercredi, à Vienne, de trouver un accord sur une réduction de la production d’or noir.

Malgré des statistiques de bonne facture outre-Atlantique, "le pétrole est un sujet qui fâche. Toute cette attente autour de la réunion de demain, et aussi du référendum italien dimanche, fait que le marché ne recule pas, mais qu’il ne parvient pas à progresser non plus au-dessusdes 4.600 points", estime Andrea Tuéni.

"Cela donne une tendance assez molle avec une faible amplitude. On retrouve la même dynamique qu’avant les élections américaines, sans mouvement marqué", poursuit-il.

Du côté des indicateurs, les investisseurs avaient par ailleurs dugrain à moudre avec une salve de statistiques des deux côtés de l’Atlantique.

Aux Etats-Unis, outre la croissance économique qui a accéléré plus fortement que prévu au troisième trimestre, le moral des ménages a bondi en novembre.

En zone euro, la confiance économiqueest restée stable en novembre, après avoir enregistré deux mois de hausse consécutifs.

L’Allemagne a de son côté vu ses prix à la consommation augmenter de 0,8% sur un an en novembre, comme en octobre.

Sur le plan des valeurs, le secteur bancaire a achevé la séance bienorienté à l’image de Société Générale (+2,11% à 39,90 euros), BNP Paribas (+1,66% à 54,39 euros) et Crédit Agricole (+0,47% à 10,65 euros).

Airbus a gagné 0,63% à 60,43 euros alors que le groupe a annoncé la suppression de 1.164 postes dans le cadre de son plan de restructuration.

A l’inverse, Metabolic Explorer (Metex) a cédé 13,97% à 2,71 euros sur fond de prises de bénéfices, après l’annonce de la vente pour 45 millions d’euros d’un ensemble de technologies à l’allemand Evonik.

lem/ef/jpr

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.