La Bourse de Paris tente une petite reprise pour entamer la semaine (+0,31%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris tente une petite reprise pour entamer la semaine (+0,31%)

A 09H14 , l’indice CAC 40 prenait 15,81 points à 5.111,03 points. Vendredi, il avait finien recul de 1,39% à 5.095,22 points.

Les investisseurs resteront particulièrement attentifs aux derniers développements diplomatiques entre la Chine et les Etats-Unis.

Le feuilleton se poursuivait en effet entre les deux premières puissances mondiales, après que le président américain Donald Trump a autorisé l’imposition de taxes sur des importations chinoises d’une valeur pouvant atteindre 60 milliards de dollars.

Washington continue ses discussions avec Pékin pour obtenir davantage d’ouverture de son marché intérieur. Mais faute d’accord rapide, lesnouvelles taxes sur les importations chinoises seront mises en place, a averti dimanche le secrétaire américain au Trésor, Steve Mnuchin.

"La réponse initiale mesurée de la Chine, après l’annonce de taxes par l’administration américaine la semaine dernière, donne de l’espoir en termes de potentielle stabilisation cette semaine", commente dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Toutefois, "le sentiment devrait rester volatil, en particulier si les autorités chinoises adoptent des mesures plus larges ciblant de grosses compagnies américaines commeBoeing ou Apple", ajoute-t-il.

"Le marché devrait plutôt bien s’accommoder des mesures protectionnistes à moyen terme même si on constate une certaine fébrilité", estime de son côté Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Si le spécialiste juge "très improbable qu’on assiste à une escalade des tensions entre la Chine et les Etats-Unis", il avertit toutefois que "les investisseurs doivent garder en tête que des remous sont possibles".

Du côté des indicateurs, la séance s’annonce calme avant une semaine un peu plus riche, qui sera toutefois écourtée d’un jour, de nombreux marchés étant fermés vendredi pour le week-end pascal, dont le marché parisien.

- GeNeuro grimpe -

Lundi matin, la France a dévoilé un déficit public plus faible que prévu en 2017, à 2,6% du produit intérieurbrut (PIB) au lieu des 2,9% officiellement attendus, tandis que la dette publique française a continué sa progression pour atteindre 97% du produit intérieur brut (PIB).

Sur le front des valeurs, Alstom prenait 0,33% à 36,01 euros après avoir signé quatre contrats avec Trenitalia pour environ 330 millions d’euros.

Bouygues s’appréciait de 0,20% à 39,84 euros. Bouygues Construction a annoncé le rachat de la division services multi-techniques de l’énergéticien suisse Alpiq, Alpiq Engineering Services, une opération valorisée à 850 millions de francs suisses (environ 725,5 millions d’euros).

GeNeuro grimpait de 14,53% à 6,62 euros, dopé par l’annonce, avec Servier, de résultats positifs à 12 mois d’une étude de Phase IIb sur le GNbAC1, dans le traitement de la sclérose en plaques de forme récurrente-rémittente.

DBV Technologiesgagnait 0,44% à 36,24 euros, après avoir levé près de 140 millions d’euros afin de financer son développement et notamment son patch contre l’allergie aux arachides.

CGG montait de 0,83% à 1,57 euro après avoir annoncé la nomination de Sophie Zurquiyah en tant que directrice générale pour remplacer Jean-Georges Malcor qui avait décidé de ne pas poursuivre son mandat après la fin du processus de restructuration financière.

lem/pan/boc