La Bourse de Paris tente de rebondir mais reste prudente face à la crise turque (+0,14%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris tente de rebondir mais reste prudente face à la crise turque (+0,14%)

A 09H17 , l’indice CAC 40 prenait 7,57 points à 5.410,98 points. La veille, il avait fini en léger repli de 0,16%.

Ce démarrage dans le vert s’inscrit dans "le sillage du rebond des marchés américains" de la veille, ont estimé les experts de Mirabaud Securities Genève.

Les craintes liées à la crise monétaire turque, principal sujet d’actualité pour les marchés en ce jour férié, restent toutefois présentes.

Aucune issue à la crise ne semble se profiler à l’horizon pour le moment.

La Turquie a ainsi annoncé mercredi l’augmentation des tarifs douaniers de plusieurs produits en provenance des Etats-Unis, répliquant à une mesure similaire prise par Washington sur l’acier et l’aluminium.

"Le président turque Erdogan ne montre aucun signe d’apaisement et il semble qu’il soit prêt à endurer une guerre économique avec les Etats-Unis, ce qui devrait peser sur les marchés actions",a commenté David Madden, un analyste de CMC Markets.

La livre turque, qui a perdu cette année plus de 40% de sa valeur face au dollar et à l’euro, s’était effondrée vendredi sur fond de crise diplomatique entre Ankara et Washington.

Outre la géopolitique, les investisseursse concentreront sur une série de statistiques.

- Bond d’Amundi -

En matière d’indicateurs, l’agenda est essentiellement anglo-saxon, pour cause de jour férié en France et dans d’autres pays européens, avec "la Grande-Bretagne, qui sera à l’honneur avec les chiffres de l’inflation de juillet", ont ainsi précisé les experts de Mirabaud Securities Genève.

Dans l’après-midi, les investisseurs découvriront une série de statistiques américaines, dont l’activité industrielle dans la région de New-York en août, la première estimation de la productivité au deuxième trimestre et les ventes au détail en juin.

Le niveau hebdomadaire desstocks de pétrole figurait également au programme.

Du côté des valeurs, les actions des banques évoluaient dans le vert, après plusieurs séances difficiles, en raison de la crise turque. BNP Paribas prenait 0,69% à 52,22 euros, Société Générale 0,58% à 35,75 euros et Crédit Agricole 0,51% à 11,89 euros.

A l’inverse, les valeurs minières restaient mal orientées, à l’instar d’ArcelorMittal (-0,71% à 25,97 euros) et d’Eramet (-1,05% à 80,20 euros).

Valeo était pénalisé (-1,50% à 40,13 euros) par un abaissement de sa recommandation par HSBC.

En revanche, Amundi profitait (+6,61% à 63,22 euros) d’un relèvement de la sienne par Morgan Stanley.

ADP baissait de 0,86% à 184,20 euros, malgré une hausse de 3,7% en juillet du trafic des aéroports parisiens, tiré par une forte croissance de la région Amérique du Nord.

vac/aue/nth