La Bourse de Paris temporise à l’issue d’une séance peu animée (+0,18%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris temporise à l’issue d’une séance peu animée (+0,18%)2

L’indice CAC 40 a pris 8,57 points à 4.675,91 points, dans un volume d’échanges modéré de 3,5 milliards d’euros. La veille, il avait gagné 0,14%.

Le marché parisien a hésité sur la tendance à suivre tout au long de la séance mais a toutefois engrangé plus de 5% sur les cinq derniers jours, repassant même brièvement mercredi au-dessus des 4.700 points pour la première fois en un mois.

La cote parisienne, qui n’a pas eu "grand chose à se mettre sous la dent", a choisi la "temporisation", souligne Andréa Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

Il pointe aussi un facteur technique : une fois arrivé autour des 4.700 points, le marché manque peut-être d’arguments "pour justifierune prolongation de la hausse", souligne M. Tuéni.

Les investisseurs ont en outre eu peu de grain à moudre dans une séance essentiellement animée par des communications de banques centrales.

Le compte-rendu de la dernière réunion de la Banque centrale européenne n’a pas révélé "de grande surprise" sur les intentions de l’institution monétaire de Francfort, qui avait assuré la zone euro de son soutien en septembre, indique M. Tuéni.

La Banque d’Angleterre (BoE) a quant à elle laissé comme attendu son taux directeur inchangé à 0,50%, une décision prise à une large majorité dans un contexte d’inquiétudes sur la reprise économique mondiale.

Le marché restait en revanche dans l’attente du compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine (Fed), publié après la clôture des places boursières européennes.

Du côté des valeurs, après une journée faste mercredi, le secteur des matières premières, et tout particulièrement du pétrole, a reflué : Total a perdu 0,13% à 45,34 euros, Technip 0,28% à 49,39 euros et Maurel et Prom 1,71% à 4,31 euros.

Air France-KLM a finien hausse de 3,48% à 6,28 euros après avoir enregistré un trafic passagers en hausse de 1,8% en septembre, en données corrigées hors grève, à 8,3 millions de passagers, et la poursuite du développement de sa filiale Transavia en France.

cc/fpo/az

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.