La Bourse de Paris temporise (-0,17%), la réforme fiscale dans le viseur

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris temporise (-0,17%), la réforme fiscale dans le viseur

A 09H29 , l’indice CAC 40 perdait 9,05 points à 5.411,53 points. La veille, il avait fini en nette hausse de 1,33%.

"Les bonnes nouvelles concernant la réforme fiscale américaine ont porté les indices (...). Les deux chambres (du Congrès) sont, en effet, parvenues à un accord vendredi. Les parlementaires doivent désormais voter le texte définitif avant la promulgation par Donald Trump", qui devrait vraisemblablement intervenir avant Noël, a souligné dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"Certes, les réductions (d’impôts) sont moins importantes que ce qui avait été promis par le président américain mais les marchés restent, malgré tout, optimistes", a-t-il complété.

La Chambre des représentants devrait voter mardi sur le projet final de la réforme de la fiscalité promise aux Américains par Donald Trump, ultime étape avant un vote définitif du Sénat qui pourrait intervenir dans la foulée ce mardi ou mercredi au plus tard.

Toutefois, s’il reste "encore quelques séances pour déclencher un +rallye de Noël+ (mouvement massif d’achat, NDLR), une perspective qui ne peut pas être totalement écartée", selon les stratégistes du courtier Aurel BGC, ce "rallye" a cependant "duré toute l’année (à Wall Street) avec une hausse en ligne droite ou presque".

Du côté des indicateurs, les investisseurs n’auront pas beaucoup de statistiques à se mettre sous la dent à l’exception du baromètre Ifo du mois de décembre en Allemagne.

Aux Etats-Unis, la balance des comptes courants au troisième trimestre ainsi que les mises en chantier de logements pour novembre sont également à l’agenda.

- Technicolor, lanterne rouge -

Sur le front des valeurs, Technicolor lâchait 2,79% à 2,96 euros et était la lanterne rouge du SBF-120, lesté par l’annonce lundi qu’il était en négociations pour céder son activité de licences de brevets, ce qui l’a poussé à réviser à nouveau à la baisse ses objectifs financiers pour 2017.

Saint-Gobain reculait pour sa part de 0,30% à 47,51 euros. Le groupe a conclu un accord avec la société norvégienne Per Strand, présentée comme un leader régional de la distribution dans le bâtiment, afin d’acquérir la totalité de ses actions.

Voltalia s’adjugeait à l’inverse 2,62% à 10,98 euros après avoir remporté 64 nouveaux mégawatts (MW) de projets éoliens dans le cadre d’un appel d’offres national.

Deinove progressait de 5,99% à 1,77 euros alors que la société de biotechnologies, spécialisée dans la production de composants à partir de bactéries, commencera en janviersa production industrielle de caroténoïdes, un colorant et additif très utilisé dans l’alimentation humaine et animale.

Visiativ prenait 0,30% à 40,22 euros. L’éditeur et intégrateur lyonnais de logiciels élargit sa palette d’activités au conseil en innovation, via l’acquisition d’ABGI Group, selon un communiqué publié mardi par l’entreprise.

jra/ef/ggy

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.