La Bourse de Paris temporise (-0,09%) au lendemain d’une réunion de la BCE

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris temporise (-0,09%) au lendemain d’une réunion de la BCE2

L’indice CAC 40 a reflué de 4,05 points à 4.536,07 points dans un volume d’échanges faible de 3,1 milliards d’euros. La veille, il avait fini en progression de 0,44%.

La cote parisienne a débuté à l’équilibre et ne s’en est finalement pas beaucoup éloigné.

"C’était la semaine de tous les dangers avec de grandes échéances à surveiller comme la croissance chinoise" qui s’est avérée stable au 3e trimestre, "la réunion de la BCE et de nombreuses publications", a relevé Frédéric Rozier, un conseiller de gestion de Meeschaert Gestion Privée.

"Mais finalement les séances ont été relativement calmes et aujourd’hui, cela a plutôt été une journée de temporisation pour le marché après la BCE et avant une semaine encore très riche en publications de sociétés", a-t-il complété.

L’institution monétaire européenne "ne va finalement pas vers un durcissement monétaire contrairement à des anticipations des dernières semaines et du coup lemarché parisien souffle un peu et finit donc tranquillement la semaine", a ajouté M. Rozier.

Le président de la BCE Mario Draghi a fait jeudi, à l’issue de la réunion du conseil des gouverneurs de l’institution européenne une mise au point très attendue. Il a affirmé qu’un durcissement monétaire n’avait pas été discuté et qu’une sortie abrupte du programme de soutien était improbable.

Les investisseurs n’ont en outre pas trouvé de relais dans l’agenda des indicateurs du jour dégarni.

Les publications d’entreprises ont par contre continué à animerla cote.

Essilor a fini à la dernière place de l’indice CAC 40, lâchant 5,58% à 106 euros, après avoir publié des ventes en croissance au troisième trimestre, mais inférieures aux prévisions des analystes.

Valeo a pris 2,96% à 53,65 euros, dynamisé par un chiffre d’affaires en croissance de 16% pour le troisième trimestre.

Technicolor a perdu 8,13% à 5,32 euros après la publication d’un chiffres d’affaires en hausse de près de 30% à 1,135 milliard d’euros, inférieur aux attentes.

Boiron a baissé , pénalisé parun recul du chiffre d’affaires au troisième trimestre, pour la première fois cette année.

Worldline a été bien orienté (+3,08% à 25,26 euros) après un relèvement de recommandation à "conserver" par HSBC.

EDF a un peu reculé (-1,76% à 10,06 euros) après avoir annoncéqu’il allait étaler jusqu’à la mi-janvier la fermeture temporaire de cinq réacteurs nucléaires en France demandée par l’Autorité de sûreté nucléaire.

Showroomprivé a reflué de 4,54% à 18,71 euros, malgré un chiffre d’affaires au troisième trimestre en progrès de 16%, et affiné ses objectifs pour l’année 2016.

abx/ef/az

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.