La Bourse de Paris suspendue à la rencontre Trump-Xi (-0,05%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris suspendue à la rencontre Trump-Xi (-0,05%)

L’indice CAC 40 a perdu 2,33 points à 5.003,92 points, dans un volume d’échanges élevé de 4,9 milliards d’euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,46%.

Au cours de la semaine écoulée, l’indice a pris 1,15%. Il a toutefois perdu 5,81% depuis le premier janvier.

La cote parisienne s’est montrée hésitante, changeant plusieurs fois de tendance au cours de la séance.

"Les investisseurs attendent beaucoup ce qui pourra ressortir des différentes réunions en marge du G20 pour prendre des décisions", a commenté auprès de l’AFP Yann Azuelos de Mirabaud France.

Le sommet des vingt plus grandes puissances mondiales débute ce vendredi à Buenos Aires, mais son point d’orgue sera sans aucun doute la rencontre entre le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, prévue en marge des réunions officielles.

Les investisseurs sont à l’affût d’un signal suggérant une amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis, tandis que la guerre douanière entre les deux puissances mondiales pèse déjà sur la croissance mondiale.

"Il risque de ne pas y avoir de décision, mais un signe indiquant que la situation peut s’assouplir permettra de créer un appel d’air à court terme surles marchés", a précisé M. Azuelos.

"Mais cela ne changera pas la donne pour 2019, qui s’annonce comme une année compliquée", a-t-il également averti.

- L’automobile pénalisée -

Après des propos du président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, accueillis positivement par les marchés qui y ont vu le signe que la Fed n’allait pas accélérer sa politique de resserrement monétaire, les investisseurs ont pris connaissance dans la soirée du compte-rendu de ladernière réunion de l’institution.

Le Comité monétaire de la banque centrale prévoit toujours une hausse des taux d’intérêt en décembre, mais apparaît de plus en plus divisé sur l’évolution de la trajectoire monétaire à venir, selon ces minutes.

Du côté des indicateurs, l’inflation a ralenti dans la zone euro en novembre.

Avant l’ouverture, le PMI manufacturier chinois pour novembre a été publié et a été marqué par un nouveau recul de l’activité, au plus bas depuis juillet 2016.

En matière de valeurs, le secteur automobile a terminé dans le rouge, dans un contexte commercial toujours difficile. Faurecia a reculé de 6,26% à 34,42 euros, Plastic Omnium de 2,01% à 23,44 euros, Valeo de 1,33% à 25,20 euros, Peugeot de 0,36% à 19,40 euros et Renault de 0,56% à 62,05 euros.

Dans ce contexte prudent, le secteur bancaire a également terminé en terrain négatif. BNP Paribas a perdu 0,89% à 44,38 euros, Société Générale 1,13% à 32,46 euros et Crédit Agricole 0,76% à 10,97 euros.

A l’inverse les valeurs dites "défensives", s’en sont mieux sorties. Air Liquide a pris 2,50% à 106,75 euros et Danone 0,79% à 66,06 euros.

La start-up montpelliéraine Vogo a pris 2,73% à 11,30 euros, pour son premier jour de cotation.

vac/soe/LyS