La Bourse de Paris stable (-0,05%), les bancaires flanchent

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris stable (-0,05%), les bancaires flanchent

A 09H57 , l’indice CAC 40 perdait 2,49 points à 5.499,17 points. La veille, il avait fini en baisse de 0,50%.

"Les publications sont encore nombreuses en Europe ce matin, en particulier dans le secteur financier, qui a été chahuté hier en raison du retour à la baisse des taux souverains", ont relevé dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC.

"L’agitation pourrait se poursuivrece matin, car les publications sont mitigées dans le secteur", ont-ils ajouté.

Par ailleurs, les craintes au sujet d’une guerre commerciale subsistent en toile de fond au moment où Américains et Chinois attaquent vendredi leur seconde journée de négociations pour tenter d’éviter unconflit, moins de trois semaines avant l’entrée en vigueur attendue de droits de douane punitifs aux Etats-Unis.

Du côté des indicateurs, l’agenda sera riche des deux côtés de l’Atlantique.

"La publication du rapport sur l’emploi américain (attendue à 14H30, NDLR) sera lepoint d’orgue de la session du jour", selon Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque, qui précise que "le consensus table sur une accélération des créations d’emplois en avril".

"Les investisseurs auront une attention particulière à l’égard de lacroissance des salaires", a-t-il complété.

Pour la France, les investisseurs prendront connaissance des chiffres finaux de l’indice PMI d’activité dans les services pour avril et de la balance des paiements en mars.

Le déficit commercial français s’est légèrement accru enmars, pour atteindre 5,3 milliards d’euros contre 5 milliards en février (chiffre révisé), en raison d’un rebond partiel des importations, ont annoncé vendredi les Douanes.

Le commerce de détail en zone euro pour le mois de mars est également à l’agenda.

- Le secteur bancaire à la peine -

Sur le front des valeurs, Société Générale chutait de 6,99% à 41,76 euros après avoir annoncé une nette hausse de son bénéfice net au premier trimestre, mais des recettes déprimées par l’affaiblissement du dollar.

BNP Paribas reculait pour sa part de3,45% à 61,20 euros, lesté par une nette baisse de son bénéfice net au premier trimestre, sous l’effet conjugué de dépenses exceptionnelles, d’effets de changes défavorables et d’un ralentissement sur les marchés.

Axa perdait 0,42% à 22,32% euros, pénalisé par un chiffre d’affaires en recul de 3% pour le premier trimestre, ralenti par des effets de changes défavorables.

Air France-KLM plongeait de 6,29% à 7,81 euros, plombé par une perte nette de 269 millions au premier trimestre, creusée par trois jours de grève chez Air France, et la prévision d’un résultat d’exploitation 2018 en "baisse sensible".

Air France connaîtra ce vendredi, à sa treizième journée de grève depuis février, le résultat d’une consultation du personnel sur un accord salarial proposé par la direction.

Groupe Flo gagnait 3,99% à 0,26 euros, grâce àun chiffre d’affaires pour le premier trimestre en hausse de 2,4% à périmètre comparable, après "25 trimestres de recul".

Showroomprivé (SRP) reculait de 1,49% à 7,27 euros, après une baisse de son chiffre d’affaires au premier trimestre 2018.

Le Noble Age (LNA Santé) grignotait 0,37% à 54,70 euros. Le groupe a vu son chiffre d’affaires augmenter de 2,9% au premier trimestre et confirmé ses prévisions pour l’année.

Maisons du Monde s’élançait de 8% à 35,64 euros, alors que la société a annoncé la nomination de Julie Walbaum au poste de directricegénérale à compter du 1er juillet, sur fond de ventes en progression de 11,5% au 1er trimestre.

EDF prenait 0,69% à 11,64 euros. Le groupe a annoncé l’acquisition d’un projet de parc éolien en mer d’une capacité de 450 mégawatts en Écosse.

Pixium Vision lâchait à l’inverse 5,78% à 2,12 euros alors que la société, qui développe des implants électroniques de restauration partielle de la vue, a annoncé le succès de son augmentation de capital.

vac/jra/ef/mcj