La Bourse de Paris soucieuse avant les discussions commerciales (-1,15%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris soucieuse avant les discussions commerciales (-1,15%)

A 09H19 , l’indice CAC 40 perdait 62,12 points à 5.354,90 points. La veille, il avait progressé de 0,40% pourterminer à 5.417,59 points.

"Tous les yeux sont rivés vers les discussions entre les Etats-Unis et la Chine" indique Neil Wilson, de CMC Markets.

La Bourse "continue de sentir la pression de la menace de représailles dans le conflit commercial" et "se positionne sur la défensive" mais "sans être en mode complet à la vente", explique l’analyste.

Les Etats-Unis et la Chine se retrouvent jeudi à Washington pour des négociations commerciales sous haute tension et à l’issue des plus incertaines, les deux puissances se menaçant mutuellement de nouvelles mesures protectionnistes.

Le président américain a annoncé que la hausse des droits de douane portant sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises, suspendue depuis début janvier, allait entrer en vigueur vendredi au motif que Pékin n’a pas respecté ses principaux engagements pourmettre fin aux pratiques qu’il dénonce.

L’administration chinoise a prévenu qu’elle n’aurait "guère d’autre choix que de prendre les contre-mesures nécessaires" si les droits de douane supplémentaires entraient en application. Mais la venue du vice-Premier ministre chinois Liu He pour diriger les discussions bilatérales face à son homologue américain Robert Lighthizer a été maintenue.

Les marchés, qui avaient parié sur un accord imminent, sont déroutés par le fait que les propos encourageants des dernières semaines aient désormais fait place au doute.

Donald Trump est également prêt à imposer des droits de douane additionnels sur toutes les importations chinoises (539,5 milliards de dollars en 2018), faisant craindre pour la croissance économique mondiale et la stabilité des marchés financiers.

"Le scénario qui se dessine depuis quelques jours est bien celui d’une forte hausse des droits de douane dès demain sur environ 40% des exportations chinoises à destination des Etats-Unis, ce qui pourrait forcer Pékin à des mesures de représailles", écrit Tangi Le Liboux, analyste du courtier Aurel BGC.

Côté statistiques, l’indice des prix à la consommation a de nouveau augmenté le mois dernier en Chine, à 2,5% sur un an, son niveau le plus haut depuis six mois, largement imputable à la hausse des prix du porc.

Pékin a au contraire dévoilé mercredi un brusque coup d’arrêt en avril de sesexportations alors qu’elles étaient encore robustes en mars. Pour autant, l’excédent avec les Etats-Unis, au coeur du différend entre les deux premières économies mondiales, est resté stable.

Les investisseurs examineront dans l’après-midi la balance commerciale aux Etats-Unis (pour avril) et les demandes hebdomadaires d’allocations chômage. Ils écouteront aussi un discours du président de la Fed, Jerome Powell.

- ArcelorMittal pâtit des prix de l’acier -

ArcelorMittal perdait 3,31%à 17,17 euros, le bénéfice net du géant sidérurgique et minier ayant été divisé par presque trois sur un an au premier trimestre, à 414 millions de dollars, pénalisé par des prix de vente de l’acier en baisse.

Casino cédait 0,81% à 34,23 euros, le distributeur disant examiner"ses différentes options stratégiques" en Amérique latine après des informations de presse faisant état d’un possible regroupement de ses différents actifs dans la région.

pan/soe/nth