La Bourse de Paris se reprend en dépit d’incertitudes renouvelées (+0,47%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris se reprend en dépit d’incertitudes renouvelées (+0,47%)

A 09H25 , l’indice CAC 40 prenait 26,08 points à 5.574,53 points. La veille, il avait fini en baisse de 0,31% à5.548,45 points.

Les investisseurs tentaient un rebond pour terminer la semaine après deux journées moroses. Les marchés ont en effet fini à la peine jeudi, inquiets de nouvelles déclarations du président américain Donald Trump, qui a annoncé qu’il annulait son sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

De son côté, la Corée du Nord a affirmé vendredi qu’elle était toujours prête à dialoguer avec Washington "à tout moment".

Par ailleurs, la menace du président américain, mercredi, de durcir les droits de douane sur les importations de véhicules a suscité la colère de ses partenaires commerciaux, plongeant dans le rouge le secteur automobile mercredi et jeudi.

Avec ces inquiétudes en toile de fond, "les marchés européens devraient enregistrer leur premier déclin hebdomadaire depuis mars, après huit semaines consécutives de hausse", commente dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

"Les deux derniers jours ont vu un rapide changement de sentiment, alors que nombre de facteurs, géopolitiques et économiques, semblent avoir offert aux investisseurs l’occasion de prendre des profitsaprès les performances des dernières semaines", analyse M. Hewson.

- Rebond du secteur auto -

"La grande question désormais est de savoir si ce changement pourrait susciter un plus gros mouvement d’aversion au risque ces prochains jours, ou offrir une opportunité d’achat", interroge le spécialiste.

Toutefois, le recul de l’euro face au dollar fournissait un facteur de soutien aux marchés européens, tandis que le secteur automobile se reprenait ce vendredi.

Tout en restant attentifs aux derniers développements géopolitiques, les investisseurs auront aussi quelques indicateurs à se mettre sous la dent, dont le baromètre Ifo du moral des entrepreneurs allemands pour le mois de mai.

La Grande-Bretagne publiera quant à elle la deuxième estimation de son PIB au premier trimestre. Dans l’après-midi, les Etats-Unis dévoileront les chiffres des commandes de biens durables en avril et le moral des ménages en mai.

Sur le front des valeurs, Total grignotait0,10% à 51,86 euros. Le groupe français, déjà présent dans l’Arctique russe, compte investir 2,5 milliards de dollars pour prendre 10% d’un nouveau projet géant de gaz naturel liquéfié dans l’Arctique russe de Novatek.

Le secteur automobile se reprenait, à l’instar de Peugeot (+1,07% à 20,73 euros), Renault (+0,85% à 86,22 euros), Valeo (+0,67% à 57 euros) ou Faurecia (+1,06% à 74,38 euros).

Eramet cédait 2,93% à 1582,30 euros. Si le groupe métallurgique et minier bénéficie de marchés qui "restent globalement bien orientés" au début du deuxième trimestre, il y a cependant "quelques signes de ralentissement", a-t-il indiqué jeudi à l’occasion de son assemblée générale.

Eurazeo gagnait 0,60% à 67,55 euros après l’annonce de la création d’une co-entreprise avec un promoteur immobilier espagnol, Dazia Capital, dans laquelle elle vainvestir plus de 70 millions d’euros.

Compagnie des Alpes (+1,47% à 31 euros) était dopé par la hausse de 18% de son bénéfice net au premier semestre, à 69 millions d’euros.

lem/tq/nth