La Bourse de Paris se replie en l’absence de nouvelles majeures (-1,40%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris se replie en l’absence de nouvelles majeures (-1,40%)2

A 09H36 , l’indice CAC 40 perdait 70,49 points à 4.957,38 points. La veille, il a reculé de 1,23%.

Le marché est "entré dans une phasede consolidation", explique Renaud Murail, un gérant de Barclays Bourse, qui estime que le repli de la cote parisienne est "une reprise de souffle après un début d’année en fanfare".

Les actions sont également influencées par "la dégradation du marché obligataire avec un rebond sur les taux" d’emprunt, explique le gérant.

Les investisseurs sont par ailleurs restés attentifs à l’évolution des discussions entre Athènes et ses créanciers et ce dossier devrait continuer d’attirer leur attention.

La Grèce, au bord de l’asphyxie financière, a déclenché lundi la procédure pour rembourser 750 millions d’euros au FMI, alors que ses partenaires de la zone euro lui ont une nouvelle fois demandé "plus d’efforts" pour avancer vers un accord sur la reprise de son financement.

Ce contexte sert de "prétexte pour consolider", poursuit M. Murail.

Les investisseurs auront par ailleurs peu de grain à moudre puisque "comme hier", "peu de statistiques à suivre" sont inscrites à l’agenda, "avant une fin de semaine plus chargée", indique dans une note le courtier Aurel BGC.

Du côté des valeurs, Numericable-SFR bondissait de 8,14% à 55,42 euros après un retour à la rentabilité au premier trimestre.

Thales perdait en revanche 1,14% à 53,70 euros après que l’ancien patron d’EDF Henri Proglio a renoncé à prendre la présidence non exécutive du groupe.

Lagardère se repliait de 0,64%à 26,56 euros, faisant un peu mieux que le marché après avoir vu son activité progresser de 3% au premier trimestre à 1,572 milliard d’euros et confirmé son objectif annuel de rentabilité.

Eiffage (-2,44% à 52,29 euros) ne profitait pas de la publication d’un chiffre d’affaires quasi stable au premier trimestre.

De son côté, Theradiag gagnait 3,76% à 3,59 euros après la conclusion d’un accord de distribution exclusif au Canada pour sa gamme de tests Lisa Tracker avec la société canadienne Somagen Diagnostics.

Ose Pharma bondissait de 17,81% à 11,21euros, dopé par la signature d’un accord exclusif de long terme avec le groupe israélien Rafa Laboratories pour la licence, la distribution et la vente en Israël de son produit phare Tedopi.

Global Bioenergies (+5,51% à 36,93 euros) bénéficiait du franchissement d’une nouvelle étape vers la production d’essence et de diesel à partir de matière végétale.

Jacquet Metal Service (-2,74% à 19,15 euros) ne profitait pas de la progression des résultats du groupe au premier trimestre.

cc/fka/ggy

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.