La Bourse de Paris se relance, en attendant la réunion de la BCE (+0,99%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris se relance, en attendant la réunion de la BCE (+0,99%)2

L’indice CAC 40 a pris 48,10 points à 4.917,35 points, dans un volume d’échanges nourri de 4 milliards d’euros. La veille, il avait perdu 0,98%.

Le marché parisien a hésité une grande partie de la séance, avant d’accélérer un peu la cadence en fin de marché, pour revenir au-dessus des 4.900 points.

Le marché reste "solide", après avoir connu "une phase de hausse quasi historique depuis deux mois", souligne Frédéric Rozier, conseiller de gestion chez Meeschaert Gestion Privée.

"Il est surtout clairement dans l’attente de la réunion de la BCE", prévue jeudi, selon lui.

Le CAC 40 a progressé, malgré la faiblesse de Wall Street et des indicateurs américains contrastés, mais globalement conformesaux attentes.

Les créations d’emplois ont ralenti dans le secteur privé en février, contrairement aux attentes, mais le chiffre de janvier a été révisé à la hausse. L’activité dans les services a quant à elle augmenté en février, selon l’indice ISM.

Pour l’heure, "lemarché attend avec impatience la réunion de la BCE demain", selon Franklin Pichard, directeur de Barclays Bourse, les investisseurs espérant en savoir plus sur le vaste programme de rachats d’actifs annoncé fin janvier et qui doit s’étendre aux dettes souveraines.

La fin de semaines’annonce chargée pour les marchés, qui se prépare, en dehors de la BCE, aux toujours très suivis chiffres mensuels de l’emploi américain vendredi.

Parmi les valeurs, Areva a perdu 1,25% à 9,30 euros, après l’officialisation d’une perte record de 4,8 milliards d’euros pour 2014 et àl’annonce d’un plan d’économies de 1 milliard d’euros à horizon 2017.

EDF a souffert , alors que le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a déclaré dans le Figaro que la "refonte" du partenariat entre le groupe d’énergie et Areva pourrait aller "jusqu’à un rapprochement, y compris capitalistique".

Le secteur automobile s’est bien comporté, à l’image de Renault (+2,23% à 84,94 euros) et PSA Peugeot Citroën (+3,97% à 15,18 euros). Pour leur part, Faurecia a pris 1,76% à 40,72 euros et Valeo 2,19% à 132,70 euros, soutenus par Goldman Sachs.

Les valeurs bancaires ont été recherchées à la veille de la réunion de la BCE. BNP Paribas a gagné 1,98% à 51,92 euros, Crédit Agricole 1,59% à 12,79 euros et Société Générale 1,12% à 41,01 euros.

Stallergenes a chuté (-7,06% à 54,00 euros) après l’annonce d’unprojet de fusion avec la société américaine Greer Laboratories et un bénéfice net 2014 en hausse de 7,3% à 43,3 millions d’euros.

jbo/fka/gib

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.