La Bourse de Paris se pose des questions et perd du terrain (-0,36%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris se pose des questions et perd du terrain (-0,36%)

L’indice CAC 40 a perdu 19,83 points à 5.493,99 points dans un volume d’échanges moyen de 3,3 milliards d’euros. La veille, il avait fini stable .

La cote parisienne a ouvert en baisse, avant de réussir brièvement à se hisser de nouveau au-dessus des 5.500 points pour finalement fléchir de nouveau en fin de séance.

"La vigueur de l’euro reste un sujet qui inquiète, car les investisseurs se demandent ce que va faire la BCE la semaine prochaine avec une monnaie aussi forte", a souligné auprès de l’AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

Au moment de la clôture des marchés européens, la monnaie unique baissait légèrement face au dollar après être monté en cours d’échanges asiatiques 1,2323 dollar, à son niveau le plus fort depuis mi-décembre 2014.

Les marchés européens ont aussi été fragilisées par la baisse de Wall Street mardi soir et "même si la Bourse de New York se rattrape aujourd’hui, la dynamique est moins franche" et ne suffit pas à les relancer,a-t-il complété.

"La cote parisienne évoluant à des niveaux élevés", après un début d’année très positif, "la moindre hésitation conduit à des prises de bénéfices, ce qui est particulièrement manifeste sur le secteur bancaire aujourd’hui", a expliqué le spécialiste.

Les indicateurs du jour, marqués notamment par un ralentissement de l’inflation dans la zone euro en décembre et la hausse plus forte que prévu aux Etats-Unis de la production industrielle pour le même mois, n’ont pas changé la donne.

Les investisseurs doivent encore prendre connaissance du Livre Beige de la Fed, qui sera publié après la clôture des Bourses européennes.

- Europcar recherché -

En matière de valeurs, Europcar a gagné 4,05% à 10,40 euros après avoir réitéré son ambition d’atteindre au moins 3 milliards d’euros de revenus et 14% de marge d’exploitation Ebitda ajustée d’ici à la fin de 2020.

Publicis a de son côté fermé la marche sur le CAC 40, reculant de 2,29% à 57,14 euros après qu’AlphaValue a abaissé sa recommandation sur le titre à "ajouter" contre "acheter" auparavant, tout en relevant à 68,40 eurosson objectif de cours.

Fnac Darty s’est enfoncé de 5,52% à 94,95 euros à la suite de l’annonce d’une opération financière sur ses titres, dite de "couverture", par Vivendi (-0,92% à 23,58 euros).

Casino a plongé de 5,20% à 48,10 euros, lesté par un chiffre d’affaires 2017 en croissance de 5%, mais ressorti en dessous des attentes.

Alstom a pris 2,54% à 36,72 euros, soutenu par un chiffre d’affaires en hausse de 6% pour son troisième trimestre décalé 2017/18, à 1,761 milliard d’euros, et a confirmé ses objectifs pour 2020.

Pierre et Vacances/Centers Parcs a gagné 2,66% à 44,35 euros, profitant d’une progression des ventes du groupe de 5,4% au premier trimestre (octobre-décembre), à 306,7 millions d’euros, la société prévoyant déjà une activité touristique en progression sur le trimestre suivant.

Ipsen a progresséde 2,02% à 110,90 euros alors que le groupe biopharmaceutique et son partenaire Exelixis ont annoncé les résultats d’une étude démontrant un "bénéfice significatif en termes de survie globale" chez des patients atteints d’un cancer du foie.

abx/tq/gib