La Bourse de Paris sans tendance avant l’inflation en zone euro (+0,03%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris sans tendance avant l’inflation en zone euro (+0,03%)

A 09H35 , l’indice CAC 40 gagnait 1,44 point à 5.310,67 points. Jeudi, il avait fini proche de l’équilibre (+0,13%).

"La thématique de l’inflation sera encore d’actualité aujourd’hui même si elle concernera plutôt l’autre côté de l’Atlantique", ont résumé dans une note les analystes de Saxo Banque.

Les interrogations autour de l’inflation, essentiellement aux Etats-Unis, dominent les esprits depuis quelques semaines, alors qu’une accélération de la hausse des prix fait craindre au marché un relèvement de taux plus rapide de la part de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Mais selon Saxo Banque,l’inflation en zone euro "est encore bien trop loin de la cible de 2% (...) pour être réellement un sujet de politique monétaire".

Dans ce contexte, le marché va suivre ce vendredi avec attention le discours de Benoit Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE) sur la revue des objectifs de politique monétaire à l’occasion d’un forum organisé à New-York.

Plusieurs discours de membres du comité de politique monétaire de la Fed seront également scrutés par le marché dans l’après-midi, avant l’audition du patron de la Fed Jerome Powell la semaine prochaine "qui sera, elle, vraiment déterminante", selon les analystes de Saxo Banque.

En Allemagne, l’office fédéral des statistiques Destatis a confirmé la progression de 0,6% du PIB au quatrième trimestre 2017.

- Valeo dernier du CAC 40 -

Côté valeurs, Valeo chutait de 9,41% à 55,86 euros, le marché se montrant déçu des résultats annuels et des perspectives pour 2018.

Saint-Gobain prenait 2,83% à 45,35 euros, conforté par la prévision en 2018 d’une nouvelle amélioration de sa performance opérationnelle, après lapublication d’un bénéfice net en hausse de 19,5% en 2017.

Groupe ADP reculait de 0,43% à 163,30 euros, malgré une hausse de 31,2% de son bénéfice net en 2017 à 571 millions d’euros, porté par un trafic dynamique et le développement du groupe à l’international.

SES perdait 0,30% à 11,73 euros affecté par une chute de 38,1% de son bénéfice net en 2017, à 596,1 millions d’euros en raison d’une base de comparaison défavorable puisque 2016 avait été marqué par une plus-value exceptionnelle liée au rachat de l’opérateur O3b Networks.

Groupe Flo cédait 13,25% à 0,24 euros, en raison d’une perte de 50 millions d’euros l’année passée, sur fond de baisse de son chiffre d’affaires. Racheté par Groupe Bertrand fin juin, le groupe est en difficulté depuis plusieurs années.

Touax dégringolait de 13,33% à 9,36 euros marqué par unebaisse de 8,9% de son chiffre d’affaires à périmètre constant en 2017, à 211,9 millions d’euros, en raison d’un recul des ventes de conteneurs maritimes.

GeNeuro était recherché (+8,29% à 7,58 euros), le marché accueillant avec enthousiasme l’obtention par le groupe suisse d’une désignation de "médicament orphelin" de l’agence américaine du médicament (FDA) pour un traitement en développement contre la PIDC, une maladie auto-immune neurologique rare.

Amplitude Surgical bondissait de 6,80% à 3,30 euros. Le fabricant français de dispositifs d’orthopédie s’attend à voir ses ventes dépasser pour la première fois la barre des 100 millions d’euros cette année, après une accélération de son activité au deuxième trimestre de son exercice décalé.*

GFI Informatique gagnait 1,02% à 7,92 euros, conforté par un bénéfice net de 37,3 millionsd’euros en 2017, en hausse de 16,2%, notamment grâce à l’international.

as/soe/mml