La Bourse de Paris sans grande direction (+0,08%), va suivre les discours des banquiers centraux

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris sans grande direction (+0,08%), va suivre les discours des banquiers centraux2

A 09H25 , l’indice CAC 40 prenait 4,19 points à 5.150,89 points. La veille,il avait fini en hausse de 0,26%, clôturant dans le vert pour la quatrième séance d’affilée.

"Avec le forum de la BCE en cours, ce sera la fête des discours des banquiers centraux en Europe, avec au menu pour les investisseurs la rhétorique" du président de la BCE, Mario Draghi, notamment, a relevé Chris Weston, un anamyste de IG.

"Quelques heures plus tard, c’est Janet Yellen", la présidente de la Réserve fédérale américaine qui s’exprimera aux Etats-Unis, a-t-il ajouté.

"Le principal sujet d’attention devrait être le discours du président de la BCE, Mario Draghi, où il devrait une nouvelle fois appeler les gouvernements à faire des réformes pour que se fassent sentir pleinement les effets" du vaste programme d’assouplissement monétaire de son institution, a aussi estimé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Les évolutions dans le dossier grec devraient encore et toujours être suivies de près par les investisseurs alors que la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande se sont entretenus pendant près de deux heures de la dette grecque avec le Premier ministre grec AlexisTsipras jeudi soir en marge d’un sommet européen à Riga.

"Le sujet grec reste néanmoins un caillou dans la chaussure des Européens", ont noté les analystes de Crédit Mutuel CIC.

Du côté des indicateurs, le climat des affaires tous secteurs confondus s’est amélioré en France en mai, à 97 points contre 96 en avril, et les industriels continuent à garder le moral.

L’Allemagne a pour sa part enregistré une croissance de 0,3% au premier trimestre, freinée par une moindre contribution du commerce extérieur.

Le baromètre Ifo du moral des entrepreneurs allemands est aussi attendu un peu plus tard dans la matinée. En avril, il avait grimpé à 108,6 points, son plus haut niveau depuis juin 2014.

Aux Etats-Unis, c’est l’inflation pour avril qui est à l’agenda.

Ce sera un "élément clé de la journée" car "une remontée trop rapide des prix donnerait raison aux ménages dans leur comportement prudent, et pourrait ralentir la reprise", a estimé le Crédit Mutuel CIC.

Avant l’ouverture des marchés européens, la Banque du Japon (BoJ) a annoncé le maintien à l’identique de ses mesures d’assouplissementmonétaire, jugeant que "l’économie continuait à se redresser modérément", deux jours après l’annonce d’une accélération de la croissance nippone en début d’année.

Sur le terrain des valeurs, Orange baissait de 1,42% à 14,62 euros, affecté par la nouvelle mise en examen de sonPDG Stéphane Richard pour son rôle quand il dirigeait le cabinet de Christine Lagarde à Bercy dans le cadre de l’arbitrage Tapie.

Le reste du secteur refluait aussi, Bouygues perdant 2,12% à 37,20 euros, Numericable-SFR 0,75% à 55,78 euros et Iliad 0,89% à 211,35 euros. Entre un accord trouvé pour fournir d’ici mi-2017 la 3G aux 2.200 communes qui ne sont actuellement pas couvertes à l’issue d’une réunion à Bercy et des propos du ministre de l’Economie défavorable à la concentration dans le secteur, les investisseurs avaient beaucoup d’informations à digérer pour ces valeurs.

Air France-KLM gagnait 0,22% à 7,89 euros alors que le PDG du groupe Alexandre de Juniac a été largement reconduit dans ses fonctions lors de l’assemblée générale du groupe, avec pour mandat de poursuivre les efforts de redressement du groupe avec son nouveau plan Perform 2020.

TF1 montait de 0,29% à 15,62 euros après avoir annoncé sa volonté de supprimer 60 postes sur 97 et la version papier du quotidien gratuit Metronews, frappé par la "crise du marché publicitaire", dont il est propriétaire.

Areva perdait 4,20% à 8,96 euros. Les actionnaires d’Areva, réunis jeudi en assemblée générale, ont approuvé à 97,97% l’attribution au directeur général du groupe, Philippe Knoche, d’une indemnité sous conditions en cas de départ du groupe public.

Compagnie des Alpes profitait (+1,71% à 17,29 euros) de la progression de son bénéfice net de 15,6% au premier semestre, à 50,5 millions d’euros, et de l’annonce de la cession de deux parcs de loisirs.

Spir Communications s’élevait de 1,09% à 13,86 euros. Le groupe spécialisé dans les sites et journaux de petites annonces, a jeudi le lancement de négociationsexclusives avec l’imprimeur Roto Centre (Loiret) en vue de lui céder son dernier site d’impression, situé à Fouilloy (Somme).

Soitec bondissait de 10,39% à 0,85 euro, l’annonce de la cession des ses activités solaires à la société ConCenSolar, parachevant ainsi son changement de stratégie et son recentrage sur l’électronique étant bien accueillie.

abx/cb/aje

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.