La Bourse de Paris s’élance dans le vert (+0,92%), en gardant un oeil sur les cours du pétrole

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris s’élance dans le vert (+0,92%), en gardant un oeil sur les cours du pétrole2

A 09H15 , l’indice CAC 40 prenait 42,46 points à 4.660,41 points. La veille, il avait finien recul de 0,97%.

Mardi matin en Asie, les cours du brut restaient très bas, sans nouvelle à l’horizon susceptible de changer la donne.

"Le catalyseur principal sur les marchés aujourd’hui vient des secteurs liés à l’énergie et aux matières premières", a relevé Angus Nicholson, un analyste de IG.

"Toutefois, les volumes sont très bas", et "encore plus bas qu’avant Noël", ce qui rend les mouvements plus difficiles à lire, a-t-il ajouté.

"Les cours de l’or noir ont donc inversé la tendance entamée la semaine passée", quand ils avaient légèrement remonté, et "le prix du baril de pétrole pourrait bien rester sous pression bien plus longtemps qu’on ne l’imaginait...", a souligné pour sa part John Plassard, de Mirabaud Securities.

"Lorsque l’on fait un premier bilan de 2015, à deux jours des festivités de fin d’année, il semble aujourd’hui que l’année 2015 n’ait pas été une année facile, tout du moins aux États-Unis", et "du côté européen, nous notons que les indices sont en route pour connaître leur pire mois de décembre depuis 2002", a-t-il par ailleurs noté.

Du côté des indicateurs, les États-Unis devraient offrir un peu d’animation à la place parisienne avec les prix des logements en octobre (indice S&P/Case-Shiller) et la confiance des consommateurs en décembre (Conference Board).

Sur le terrain des valeurs, le secteur des matières premières se reprenait en partie, après une séance éprouvante la veille : Total montait de 0,53% à 41,61 euros, tout comme Technip (+0,60% à 46,05 euros). Mais certains titres continuaient à souffrir comme Maurel et Prom (-2,04% à 2,98 euros) ou ArcelorMittal (-0,98% à 3,94 euros).

Axa progressait de 0,98% à 25,18 euros, alors que l’assureur a finalisé l’acquisition de la filiale du groupe brésilien SulAmerica spécialisée dans les grands risques industriels et commerciaux.

Groupe Flo profitait (+3,57% à 2,32 euros) de l’annonce de la conclusion d’accords avec ses banques afin de renégocier ses crédits d’ici fin avril.

abx/fpo/ggy

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.