La Bourse de Paris s’aventure dans le vert (+0,62%) après des indicateurs chinois

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris s’aventure dans le vert (+0,62%) après des indicateurs chinois2

A 09H23 , l’indice CAC 40 prenait 30,49 points à 4.942,65 points. La veille, il avait fini sans direction (+0,02%).

La journée a commencé sous le signe de la Chine avec la publication avant l’ouverture des marchés européens de sa production industrielle qui a de nouveau ralenti et de ses ventes de détail qui ont par contre bien résisté pour le mois d’octobre.

"Bref pas de franche déception, ce qui permet aux indices asiatiques de continuer d’évoluer sans réelle tendance dans le sillage de la clôture de New York", a résumé John Plassard de Mirabaud Securities.

"Les statistiques mensuelles publiées par les autorités chinoises témoignent d’une poursuite d’une croissance dynamique des dépenses de consommation en octobre", ont aussi observé lesanalystes du Crédit MutuelCIC.

Selon eux, "la mutation vers un modèle économique plus équilibré ne peut se faire qu’au prix d’un ralentissement continu du rythme de la croissance".

L’attention des investisseurs sera également alimentée aujourd’hui par une intervention duprésident de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, à la Banque d’Angleterre (BoE).

"En l’absence de statistiques économiques américaines et européennes probantes, nous nous focaliserons sur l’intervention du président de la BCE Mario Draghi et du président de la banque d’Angleterre (BoE)", a noté M. Plassard.

Son intervention sera d’autant plus suivie que "des spéculations circulent cette semaine au sujet d’une extension du programme de soutien monétaire de la BCE", a souligné Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Les investisseurs devraient également continuer à suivre la situation au Portugal où la gauche portugaise a provoqué mardi la chute du gouvernement et met sur la sellette les mesures d’austérité.

"La mise en échec au Parlement portugais du gouvernement nouvellement formé ouvre une période d’instabilité politique. La situation ne nous semble cependant pas de nature à déclencher un risque systémique pour la zone euro", ont estimé les analystes du Crédit MutuelCIC.

Sur le terrain des valeurs, Vivendi s’enfonçait de 7,69% à 19,98 euros, pénalisé par une perte nette au troisième trimestre, en raison d’une charge d’impôt plus lourde et en l’absence des plus-values de cessions qui avaient gonflé ses résultats l’année précédente. Le groupe a par ailleurs vu sa recommandation abaissée à "neutre" contre "acheter" par le courtier Liberum et à "vendre" contre "acheter" par Banco Sabadell.

Bolloré, principal actionnaire de Vivendi souffrait également, perdant 2,22% à 4,35 euros.

Eurotunnel montait de 0,28% à 12,54 euros alors que la société réfléchit à entrer au capital de l’aéroport londonien de la City, le London City Airport, en vente pour 2 milliards de livres sterling (2,8 milliards d’euros).

Marie Brizard (ex Belvédère) refluait de 2,68% à 19,25 euros, souffrant d’un recul de 13,1% de ses ventes au troisième trimestre en raison notamment d’une nette baisse du chiffre d’affaires en Pologne, son deuxième marché après la France.

Sanofi prenait 0,99% à 84,73 euros. Les représentants du personnel de Sanofi en Europe ont voté mardi le lancement d’une expertise pour mesurer l’impact d’une éventuelle sortie du groupe des activités génériques, l’une des options explorées par Sanofi qui se donne 12 mois pour prendre une décision.

L’Oréal profitait (+2,57% à 169,40 euros) du relèvement de sa recommandation à "neutre" par Morgan Stanley.

Vallourec rebondissait de 4,41% à 9,35 euros, récupérant un peu de terrain après une séance très difficile mardi.

abx/sr/sbo

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.