La Bourse de Paris retrouve de la vigueur après plusieurs jours difficiles (+2,34%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris retrouve de la vigueur après plusieurs jours difficiles (+2,34%)2

L’indice CAC 40 a pris 106,93 points à 4.674,53 points, dans un volume d’échanges faible de 2,8 milliards d’euros. La veille, il avait grignoté 0,05%.

Le marché parisien a commencé la séance en nette hausse dans la matinée, avant de gagner encore plus de terrain. Il a été aidé par la bonne tenue de Wall Street qui gardait le cap en début de journée, au lendemain d’une séance très favorable.

"Le marché signe un rebond technique dans une séance sans grand volume d’échanges et après être tombé récemment pas très loin des 4.500 points", relève Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque.

Le CAC 40 a relevé franchement la tête après plusieurs séances difficiles en raison notamment de la chute des prix du baril de pétrole.

"Le rebond des cours du pétrole permet au marché de s’offrir un bol d’air", selon M. Tuéni.

Le prix du baril a ouvert en hausse à New York et a même accéléré après la publication des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis qui ont fortement baissé la semaine dernière, contrairement aux attentes.

La hausse de l’indice CAC 40 s’effectue en outre dans un marché en grande partie déserté par les investisseurs à l’approche des fêtes de Noël. La semaine s’achèvera d’ailleurs jeudi par une demi-séance.

Parmi les valeurs, le secteur des matières premières s’est distingué sur le marché parisien, à commencer par ArcelorMittal , alors que la Chine veut faire de la réduction de son surplus d’acier une priorité sur les cinq prochaines années, selon des informations de presse.

Par ailleurs, Total a pris 3,19% à 42,12 euros, Technip 5,88% à 47,90 euros et CGG 9,75% à 2,74 euros.

Les valeurs industrielles ont tiré le marché vers le haut à l’image de LafargeHolcim (+3,87% à 46,66 euros), Schneider Electric (+3,62% à 53,84 euros), Engie (+3,64% à 16,51 euros) et Renault (+2,68% à 94,34 euros).

Areva a avancé moins vite que le marché (+1,27% à 5,59 euros). L’agence de notation financière Standard and Poor’s a abaissé sa note de crédit à long terme d’un cran à "B+", après que le groupe nucléaire a annoncé l’anticipation d’une forte perte en 2015.

Carmat a pris 3,27% à 41,00 euros. Le troisième patient implanté d’une prothèse du coeur artificiel de la société est subitement mort d’un arrêt respiratoire vendredi dernier, mais la prothèse n’est pas impliquée dans son décès, qui serait lié à une insuffisance rénale chronique.

jbo/sl/jpr

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.