La Bourse de Paris reprend son souffle au lendemain d’une forte hausse (-0,18%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris reprend son souffle au lendemain d’une forte hausse (-0,18%)2

A 09H18 , l’indice CAC 40 perdait 9,56 points à 5.187,17 points. La veille, il avait pris1,65%.

Le marché parisien s’accordait un peu de répit après avoir grimpé la veille de 1,65%, clôturant au plus haut depuis le 27 avril dernier. Le CAC 40 s’est ainsi rapproché de son sommet annuel, atteint ce même jour en séance à 5.284,71 points.

Après la hausse de laveille, "les marchés pourraient se reposer un peu aujourd’hui avant les chiffres mensuels de l’emploi demain", pronostique le courtier Aurel BGC dans une note.

Ce dernier rappelle que les marchés européens ont profité de "bons résultats" de banques, de "la baisse de l’euro (qui se redresse un peu ce matin)" et "de manière générale, d’une logique de flux où les actions européennes occupent une place centrale des allocations alors que l’actualité se fait plus calme au coeur de l’été".

Les investisseurs auront peu d’indicateurs à se mettre sous la dent en séance, alors que dans le même temps le rythme des publications d’entreprises ralentit nettement.

Les indicateurs d’activités "publiées hier, aussi bien en Asie qu’en Europe et aux Etats-Unis, ont globalement rassuré sur la capacité de l’économie mondiale à rester sur une trajectoire positive, avec à la clé un rebond des marchés actions, et une remontée des taux souverains", constatent les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

Selon eux, "les statistiques qui seront publiées aujourd’hui ne nous semblent pas de nature à réduire l’optimisme".

Le marché suivra principalement les demandes hebdomadaires d’allocations chômage aux Etats-Unis (14H30), en attendant surtout le rapport mensuel sur l’emploi, prévu vendredi et qui sera le point d’orgue de la semaine.

De bons chiffres sur l’emploi devraient alimenter les spéculations autour d’une remontée des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) lors de sa réunion de septembre.

Le marché regardera enfin la décision de politique monétaire de la Banque d’Angleterre, les analystes ne s’attendant pas à de grands changements.

L’institution publiera toutefois pour la première fois en même temps la décision, le compte-rendu de la réunion et le rapport trimestriel sur l’inflation.

Parmi les valeurs, Sopra Steria s’envolait (+10,14% à 94,72 euros) grâce à des résultats meilleurs que prévu au premier semestre et au relèvement de ses objectifs pour 2015.

Vinci était dans le vert (+0,15% à 59,40 euros) après avoir signé dans le cadre d’un consortium un contrat d’environ 1,3 milliard d’euros sur trente ans pour la réalisation et l’exploitation d’une autoroute au Canada.

Société Générale soufflait (-0,49%à47,94 euros) au lendemain d’une très fort progression liée à des résultats largement supérieurs aux attentes au deuxième trimestre.

Soitec perdait 2,78% à 0,70 euro Le groupe ne cédera finalement pas ses activités solaires à Concensolar, malgré l’accord conclu entre les deux sociétés en mai dernier, a annoncé le groupe mercredi.

Albioma prenait 0,59% à 15,24 euros après avoir conclu l’acquisition de 65% du capital de la société Codora Energia, propriétaire d’une centrale de cogénération de 48 mégawatts (MW) dans l’Etat de Goias (centre du Brésil).

CIS, Catering International&Services,était en légère baisse (-0,11% à 17,95 euros). La société a enregistré au deuxième trimestre une hausse de 1,8% de son chiffre d’affaires, tiré par des effets de change et les nouveaux marchés.

Enfin, Maisons France Confort était en nette hausse (+2,41% à 41,99 euros) après avoir enregistré un chiffre d’affaire au deuxième trimestre en baisse de 6,4% et confirmé son objectif de stabilité sur l’exercice.

jbo/sl/php

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.