La Bourse de Paris reprend son souffle, regarde vers la Grèce (+0,07%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris reprend son souffle, regarde vers la Grèce (+0,07%)2

A 09H29 , l’indice CAC 40 prenait 3,39 points à 5.061,07 points. La veille, il avait progressé de 1,18%.

"Le regain de confiance sur le dossier grec continue de porter de manière significative les marchés actions européens", observent les analystes de Crédit Mutuel-CIC.

"La bonne orientation des indices actions reste conditionnée à plusieurs éléments clés" dont "l’émergence d’une solution en Grèce", les "perspectives de croissance en zone euro" et "la croissance américaine", affirment-ils toutefois.

La Grèce sera mercredi au centre d’une nouvelle réunion décisive des ministres des Finances de la zone euro, qui espèrent conclure un accord évitant au pays un défaut de paiement fin juin.

L’Eurogroupe doit se retrouver en fin d’après-midi à Bruxelles, pour la troisième fois en une semaine, afin d’évaluer les propositions grecques avant le sommet de l’Union européenne jeudi et vendredi qui devrait aborder la dette grecque.

"La bonne orientation des indices actions reste conditionnée à plusieurs éléments clés" dont "l’émergence d’une solution en Grèce", les "perspectives de croissance en zone euro" et "la croissance américaine", affirment toutefois les analystes de Crédit Mutuel-CIC.

En dehors de l’actualité grecque, les investisseurs auront également du grain à moudre côté indicateurs, avec notamment en Europe le baromètre Ifo du moral des entrepreneurs allemands de juin.

Aux Etats-Unis, la troisième estimation du PIB pour le premier trimestre est également au programme.

"Endehors de la Grèce, il semble que l’attention se porte à nouveau sur l’économie américaine et la divergence de politique monétaire, qui continue de jouer un rôle sur les marchés mondiaux", remarque Stan Shamu, de IG.

En France, L’Insee a confirmé que le pays avait affiché une solide croissance en début d’année. Pôle emploi publie par ailleurs le nombre des demandeurs d’emploi après la clôture.

Du côté des valeurs, le secteur des télécoms était malmené après le rejet par le groupe Bouygues (-6,77% à 35,45 euros) de l’offre de 10 milliards d’euros d’Altice, maison-mère de l’opérateur Numéricable-SFR (-10,98% à 48,48 euros), sur Bouygues Telecom.

Orange perdait 2,74% à 14,54 euros et Iliad, maison-mère de Free, de 6,70% à 212,90 euros.

Ingenico a annoncé vouloir lever environ 500 millions d’euros par le biais d’une émission d’obligations de type Océane pouvant être remboursées en actions.

Crédit Agricole (+0,21% à 14,10 euros) réagissait peu au relèvement de la perspective de sa note long terme "A" relevée à "positive" contre "stable" auparavant par l’agence de notation Fitch Ratings.

EDF Energies Nouvelles, filiale d’EDF (+0,31% à 21,26 euros), a annoncé l’acquisition du projet éolien d’une capacité potentielle de 200 mégawatts (MW) de Salt Fork au Texas.

Plastivaloire profitait (+3,04% à 49,41 euros) d’une révision à la hausse de son objectif annuel de rentabilité opérationnelle (marge d’ebitda) après un résultat net en très forte hausse (+36,5%) à 6,3 millions d’euros.

Virbac (-12,39% à 189,20 euros) pâtissait en revanche des difficultés de sa filiale américaine qui devraient peser sur son résultat opérationnel courant, attendu"en baisse significative" au premier semestre, et pourrait diminuer sur l’ensemble de l’exercice 2015.

Metabolic Explorer (Metex) (-3,19% à 4,25 euros) ne bénéficiait pas de l’obtention d’un financement d’1,5 million d’euros de la part de la banque publique d’investissement Bpifrance pour poursuivre l’industrialisation de la L-Méthionine, un acide aminé utilisé dans l’alimentation animale.

cc/cb/pb

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.