La Bourse de Paris reprend son souffle, attentive aux banques centrales (-0,21%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris reprend son souffle, attentive aux banques centrales (-0,21%)2

A 09H25 , l’indice CAC 40 perdait 10,57 points à 5.106,73 points. La veille, il avait bondi de 2,09%.

Les investisseurs "resteront une nouvelle fois attentifs aux signaux des banquiers centraux aujourd’hui", indiquent dans une note les analystes de Saxo Banque.

La Banque d’Angleterre publie le compte rendu de sa dernière réunion de politique monétaire, tout comme la Banque centrale américaine (Fed) mais après la clôture des places boursières européennes.

"La publication la plus importante" sera celle du compte-rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) aux Etats-Unis, "qui pourrait se traduire par de la volatilitésur le dollar", estime Stan Shamu, un stratégiste de IG.

"La Fed devrait afficher un discours relativement ferme en indiquant conserver la possibilité de relever ses taux en 2015, mais aussi rassurant en rappelant qu’elle examine avec prudence les faibles données macroéconomiques du premier trimestre notamment en raison de conditions climatiques peu favorables", soutient pour sa part Saxo Banque.

Les marchés scruteront les moindres détails pouvant les mettre sur la voie d’une éventuelle remontée des taux directeurs de l’institution monétaire d’ici la fin de l’année, une échéance qu’ils redoutent et qu’ils essaient d’anticiper.

Mais la Fed veut calibrer la remontée de ses taux en fonction d’une reprise durable aux Etats-Unis, or à l’exception de certains chiffres, les dernières statistiques économiques ont été mitigées aux Etats-Unis.

Les investisseurs gardent par ailleurs un oeil attentif sur l’évolution des discussions entre Athènes et ses créanciers.

Du côté des valeurs, le secteur des télécoms était à la traîne après l’annonce du rachat par Altice, maison-mère de Numericable-SFR (-1,99% à 54,62euros) de 70% des parts de Suddenlink Communications, le septième câblo-opérateur américain, valorisé 9,1 milliards de dollars par l’opération.

Bouygues, maison-mère de Bouygues Telecom, perdait 1,90% à 37,48 euros, Iliad, maison-mère de Free, reculait de 1,67% à 211,40 euros, Orange baissant pour sa part de 1,41% à 14,66 euros.

Lafarge gagnait 0,26% à 64,76 euros. Le groupe a officiellement annoncé aux représentants du personnel son intention de supprimer 380 postes nets dans les fonctions centrales du groupe dans le monde, dont 166 en France.

Safran progressait pour sa part de 0,45% à 65,41 euros après avoir annoncé la cession de 5,5% du capital du spécialiste français des terminaux de paiement Ingenico à Bpifrance Participations, pour plus de 363 millions d’euros.

Air-France KLM perdait -0,40% à 7,98 euros. La compagnie aérienne italienne Alitalia a annoncé son intention de ne pas renouveler son partenariat avec Air France-KLM en janvier 2017, à l’expiration des contrats, jugeant que ces accords n’étaient plus avantageux désormais.

Ipsen profitait (+0,99% à 51 euros) de l’annonce de l’acquisition d’OctreoPharm Sciences, une société pharmaceutique allemande commercialisant des produits destinés au diagnostic et au traitement des tumeurs neuroendocrines.

Sequana bondissait de 3,46% à 4,48 euros, après l’annonce de la finalisation de la cession de sa filiale brésilienne, Arjo WigginsLdta, à la société italienne Fedrigoni, pour un montant de 85 millions d’euros, une opération annoncée fin avril.

Theradiag s’envolait de 15,94% à 4 euros, bénéficiant de l’annonce d’un accord de partenariat avec Hospira, spécialiste de produits injectables et de biosimilaires, pour l’utilisation d’un test de monitoring.

cc/cb/aje

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.