La Bourse de Paris reprend son souffle après son ascension de la veille (-0,05%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris reprend son souffle après son ascension de la veille (-0,05%)2

A 09H35 , l’indice CAC 40 perdait 2,67 points à 4.995,08 points. La veille, il avait progressé de 2,37%.

"Il n’y avait pas de raison fondamentale à cette progression de plus de 2% des bourses européennes. Les valeurs dollar ont notamment tiré la cote", tempèrent les analystes du courtier Aurel BGC.

La veille, le marché parisien a atteint 4.997,75 points après avoir franchi brièvement le seuil symbolique des 5.000 points, électrisé par les marques de confiance de la Banque centrale européenne (BCE) en son vaste programme de rachats d’actifs lancé en début de semaine.

"Les divergences de politiques monétaires entre la Fed (banque centrale américaine, ndlr) et la BCE continuent d’alimenter les arbitrages sur les marchés financiers", expliquent pour leur part les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

Lundi, la BCE a donné le coup d’envoi d’un vaste programme de rachats de dettes publiques et privées, sur le modèle de la Banque d’Angleterre ou de la Fed, dont le montant doit atteindre quelque 1.140 milliards d’euros d’ici septembre 2016.

Ces rachats ne vont pas freiner la poursuite des réformes structurelles en zone euro et pourraient même prévenir une contagion en cas de crise, a assuré mercredi le président de la BCE Mario Draghi.

En revanche, la Fed prépare le marché à une remontée de ses taux directeurs, qui dépend de l’amélioration de l’économie des Etats-Unis.

Dans ce contexte, les investisseurs resteront attentifs aux indicateurs outre-Atlantique dont les ventes au détail en février et les demandes hebdomadaires d’allocations chômage.

En Allemagne, l’inflation est bel et bien repartie très légèrement à la hausse en février, après un passage en territoire négatif en janvier pour la première fois depuis fin 2009, selon des chiffres définitifs. Tandis qu’en France, les prix à la consommation ont affiché une nouvelle baisse (-0,3%) sur un an en février.

Du côté des valeurs, Iliad (+1,74% à 222,15 euros) profitait de l’annonce d’un bénéfice net en hausse de 4,9% à 278,4 millions d’euros l’année passée.

Lagardère perdait en revanche 4,57% à 24,94 euros. Le groupe a dégagé un bénéfice net part du groupe de 41 millions d’euros en 2014, contre 1,3 milliard un an plus tôt alors gonflé par la cession de la participation dans EADS, devenu Airbus Group.

Lafarge (+1,25% à 64,60 euros) et son concurrent suisse Holcim étudient "une révision éventuelle" de l’accord de fusion ente les deux groupes pour donner naissance au leader mondial du secteur, selon une source proche du dossier à l’AFP.

Theradiag bondissait de 7,30% à 3,97 euros après avoir obtenu une approbation européenne pour un nouveau testde monitoring en oncologie, qui complète sa gamme de tests Lisa Tracker.

Rubis gagnait 2,62% à 56,38 euros après avoir vu son bénéfice net progresser de 13% en 2014 grâce à des acquisitions qui ont compensé une météo défavorable.

En revanche, Guerbet plongeait de 8,47%à 37,30 euros, anticipant "une moindre progression des ventes" pour 2015.

cc/cb/php

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.