La Bourse de Paris reprend son ascension (+1,17%) et passe le cap des 4.500 points

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris reprend son ascension (+1,17%) et passe le cap des 4.500 points2

L’indice CAC 40 a pris 51,94 points à 4.503,95 points dans un volume d’échanges toujours faible de 2,1 milliard d’euros. La veille, il avait lâché 0,36%.

Après unpetit accès de faiblesse à l’ouverture, lié aux craintes autour du secteur pétrolier, la cote parisienne est repartie de l’avant, ne cédant pas à l’apathie en dépit d’un agenda toujours aussi clairsemé.

"Les marchés européens vivent ces derniers jours des séances assez atypiques avec de faibles volumes et peu de statistiques économiques, mais avec toujours une impulsion positive", a relevé Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

Mais, selon lui, "ces mouvements, dans un contexte ou les données économiques sont limitées, reposent toutefois sur des basesfragiles".

"Les marchés se montrent en effet hyper optimistes alors que l’environnement global ne le justifie pas forcément, avec notamment une macroéconomie européenne stagnante", a-t-il complété.

Deux indicateurs américains ont apporté un peu d’animation dans l’après-midi, avec un impact toutefois marginal.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont ainsi légèrement baissé et les prix des produits importés ont continué à progresser en juin, mais à un rythme nettement moins marqué.

Dans la matinée, les investisseurs avaient également pris connaissance du rapport mensuel sur le pétrole de l’Agence internationale de l’énergie , qui a abaissé sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2017, en raison de perspectives macroéconomiques plus sombres dans la foulée du Brexit.

Du côté des valeurs, le secteur des matières premières a continué à vivre au rythme des cours du pétrole, avec des pertes en début de séance qui ont été pour l’essentiel effacées au cours de la journée.

Total a ainsi fini sur une hausse de 1,09% à 43,52 euros tout comme Technip, en progression de 0,70% à 50,25 euros.

Pharmagest a reculé de 2,69% à 28,61 euros malgré un chiffre d’affaires en hausse de 13,4% au deuxième trimestre, tiré par ses activités de diversification.

Archos a bondi de 6,59% à 1,78 euro, soutenu par des résultats qui sont repassésdans le vert au premier semestre. Le concepteur français de tablettes et smartphones a en outre confirmé mercredi ses objectifs pour l’exercice en cours.

abx/fpo/cj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.